Le "retour" de l'essence : LA tendance 2015

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le diesel dans le collimateur des pouvoirs publics. On parle de plus en plus du "retour" des voitures à essence, au détriment du diesel. Les chiffres confirment cette tendance de fond.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Seulement 64% de voitures diesel vendues l'an passé, en France ; et tendance renforcée en janvier : 59%.

C'est 20% de moins qu'il y a trois ans.

C'est une nette diminution des ventes de voitures diesels.

A cela trois raisons :

  • le procès fait au diesel, sur sa nocivité – procès qui survient en décalé ; puisque, avec les normes actuelles au niveau européen, un diesel n'a plus le droit  de polluer plus que l'essence ;

    Mais s'installe une véritable crainte de ne plus pouvoir rouler avec sa voiture – si c'est une diesel.

  • le fait que, précisément en raison des techniques utilisées pour satisfaire aux nouvelles normes, le prix des voitures diesel a augmenté (rapprochez cela de l'incertitude concernant le prix du gazole à la pompe et globalement, l'avantage financier à rouler au diesel se présente comme de moins en moins important) ; et, devant ce surcoût, les petites voitures diesel sont progressivement supprimées des catalogues : plus de Smart diesel ni de Twingo diesel ni de C1, ou 108 diesel.

  • le fait que, techniquement, c'est un peu la revanche des moteurs à essence, sur les diesels. :

    Pendant 15 ans, les diesels avaient bénéficié d'investissements – et de progrès – énormes ; depuis quelques années, retournement de tendance : c'est au tour des moteurs à essence, d'être, à nouveau, les bénéficiaires de gros budgets de recherche.

La "sur-diésélisation", c'est fini !

Les chiffres ne trompent pas.

Sur la Ford Fiesta, en 4 ans, la part des ventes "essence" est passée d'un petit quart à plus de deux tiers !

C'est lié – évidemment – à l'arrivée, dans la gamme, du talentueux petit 3 cylindres "Ecoboost" essence ; mais c'est aussi la désaffection, à l'encontre du diesel.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne