L’auto. Le cabriolet, la voiture anti-morosité

Les cabriolets, des voitures plaisir à tous les prix qu’il fait bon sortir lorsqu’il fait beau et chaud.

Largement mis en avant au cinéma, comme dans la Dolce Vita avec Marcello Mastroianni, le cabriolet n’a curieusement jamais rencontré le succès escompté dans notre pays, contrairement à chez nos voisins allemands ou britanniques. Au point d’ailleurs que la plupart des constructeurs français, y compris Peugeot qui par le passé nous a gratifiés de superbes véhicules, ont fini par délaisser la décapotable.

En MX-5 2019 sur la Transfagarasan roumaine, l\'une des plus belles routes au monde.
En MX-5 2019 sur la Transfagarasan roumaine, l'une des plus belles routes au monde. (MAZDA POUR FRANCE INFO)

Le cabriolet, un véhicule dans l’air du temps

Pourtant occulté par le SUV, le cabriolet reste plus que jamais dans l’air du temps. Côté météo tout d’abord, avec le soleil que nous avons connu tout cet été, mais aussi côté conduite.
Voilà en effet une voiture qui inspire plus à flâner nez au vent dans le respect des vitesses autorisées que d’envisager une conduite sportive qui n’a plus cours sur nos routes aujourd’hui.

La Jaguar F-Type dans son coloris blanc et ses sièges rouges, la \"Rolls\" des cabriolets.
La Jaguar F-Type dans son coloris blanc et ses sièges rouges, la "Rolls" des cabriolets. (SERGE MARTIN FRANCE INFO)

La Jaguar F-Type, la "Rolls" des cabriolets

Opposés par le prix mais pas par le plaisir de conduite, nous allons nous attarder sur deux cabriolets forts séduisants.
Voici tout d’abord le nec plus ultra, le cabriolet Jaguar F-Type. Dans sa livrée "bleu Loire", sièges cuir ivoire, ou bien en blanc, sièges rouges, ce cabriolet en jette.

Un intérieur cuir blanc dans sa livrée bleue pour un équipement et un tableau de bord des plus complets.
Un intérieur cuir blanc dans sa livrée bleue pour un équipement et un tableau de bord des plus complets. (SERGE MARTIN FRANCE INFO)

Si l’on retient par exemple le modèle essayé, un 2L 4 cylindres de 300 chevaux, jantes 20 pouces, tout, à son bord et dans son comportement sur la route, n’est que perfection.
Reste quand même le prix, de 60.000 euros  à pratiquement 150.000 euros pour le modèle le plus sophistiqué de la gamme.

Le Mazda MX-5 quatrième génération dans un coloris rouge qui ne passe pas inapperçu.
Le Mazda MX-5 quatrième génération dans un coloris rouge qui ne passe pas inapperçu. (MAZDA POUR FRANCE INFO)

Le Mazda MX-5 quatrième génération

Plus fun, plus ludique et surtout moins cher, le Mazda MX-5 entre aujourd’hui dans sa quatrième génération.
Ce roadster-cabriolet le plus vendu au monde, plus d’un million depuis 1989, demeure, selon le président de Mazda France, Philippe Geffroy, au micro de France Info, un véhicule qui procure un plaisir extraordinaire. "Une voiture qui donne le sourire."

Le tableau de bord de la Mazda MX-5 et son intérieur cuir.
Le tableau de bord de la Mazda MX-5 et son intérieur cuir. (MAZDA POUR FRANCE INFO)

De 26.000 à 31.000 euros, dans une version 1.5L ou bien 2L de 184ch, cabriolet à toit souple ou bien à toit rigide escamotable, ce petit roadster MX-5 est véritablement un véhicule intergénérationnel.

La Mazda MX-5 en version RF, autrement dit toit rétractable.
La Mazda MX-5 en version RF, autrement dit toit rétractable. (MAZDA POUR FRANCE INFO)

Dernière précision, pour l’un ou l’autre de ces cabriolets, il est nécessaire de prévoir le malus écologique qui vient se rajouter au prix initial.

Vous êtes à nouveau en ligne