L’auto et la moto. Pour le plaisir des yeux

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Elles sont désirables, belles, musclées et un peu tape à l’œil, elles ont pour nom MV Agusta Brutale 800RR ou bien encore Husqvarna Vitpilen 701, des motos plus agréables à regarder qu’à piloter.

Il est de ces motos avec lesquelles il est difficile, voire impossible, de passer inaperçu. Des motos qui ne peuvent laisser indifférent tout amateur de belles mécaniques ou de deux roues futuristes. Admirées ou bien détestées, c’est selon, ces motos, souvent plaisantes à regarder, ne sont pas forcément les plus agréables à piloter.

Il en va ainsi de la MV Agusta Brutale RR 800, impressionnante et brutale comme son patronyme l’indique ou bien encore de la Husqvarna Vitpilen 701.

La Husqvarna Vitpilen 701, une moto conçue pour ne pas passer inaperçu.
La Husqvarna Vitpilen 701, une moto conçue pour ne pas passer inaperçu. (SERGE MARTIN FRANCE INFO)

La Vitpilen 701, un monocylindre néo-futuriste

Dotée d’un moteur monocylindre de 692 cm3, dérivé de la KTM 690 Duke, le plus performant du marché, cette Husqvarna Vitpilen 701 se veut être un "café racer" néo-futuriste.
Une moto qui, de série, est vendue équipée d’un shifter haut et bas, autrement dit d’un dispositif permettant de monter ou de descendre les rapports de la boîte de vitesse sans avoir à actionner la poignée d’embrayage.

Le tableau de bord de la Vitpilen 701, un compteur peut-être futuriste mais assurément minimaliste.
Le tableau de bord de la Vitpilen 701, un compteur peut-être futuriste mais assurément minimaliste. (SERGE MARTIN FRANCE INFO)

Cela tombe bien car celle-ci, un peu courte, ne peut s’activer qu’avec un ou deux doigts seulement. Notons aussi que ce système plutôt pointu n’est pas facile d’usage en ville car il nécessite, à chaque fois, d’être parfaitement dans les tours.
Parmi les éléments susceptibles de réduire le plaisir de piloter cette Vitpilen 701, une selle plutôt haute et surtout dure ne permettant guère la présence d’un passager ou d’une passagère.

Enfin nonobstant la propension du moteur, par ailleurs remarquable, à chauffer les genoux en ville, la position de conduite, penchée sur l’avant, se révèle vite assez fatigante.

La MV Agusta Brutale RR 800, un fauve aux aguets prêt à bondir.
La MV Agusta Brutale RR 800, un fauve aux aguets prêt à bondir. (MV AGUSTA POUR FRANCE INFO)

Jamais le "Café Racer" n’a aussi bien porté son nom

Quoi qu’il en soit cette Vitpilen 701, légère et plutôt agile, à la sonorité il est vrai pas des plus envoûtantes, a une vraie "gueule" et comme tout "Café Racer" a de quoi séduire tout particulièrement une clientèle jeune, une clientèle à même d’oublier son côté spartiate et son compteur quelque peu minimaliste sans indicateur de jauge à essence par exemple.


Une moto à plus de 10.000 euros quand même qui ne permet guère d’envisager les longs trajets, seulement de "faire le beau ou la belle" en allant de café en café.

Un roadster mid-size impressionnant avec sa triple sortie d\'échappements.
Un roadster mid-size impressionnant avec sa triple sortie d'échappements. (MV AGUSTA POUR FRANCE INFO)

Dans un autre genre la MV Agusta Brutale RR 800

Bien que totalement différente de la Vitpilen 701 et ne jouant pas dans le même registre, la MV Agusta Brutale RR 800 offre toutefois des caractéristiques similaires, celles d’une moto exclusive, rapidement fatigante à piloter. Une moto aux suspensions plutôt fermes, qui vibre, chauffe et ne braque pas facilement pour une position de conduite elle aussi assez radicale.

Mais cette MV Agusta Brutale RR 800 fait également penser à un fauve ramassé, tout en muscles, prêt à bondir et faire rugir sa sonorité (pas des plus agréables non plus à bas régime) par l’intermédiaire de sa triple sortie d’échappements.
Un roadster mid-size de 798 cm3, mais au tarif digne d’un roadster de grosse cylindrée, doté lui aussi d’un "shifter up and down". Un roadster équipé d’un petit tableau de bord certes complet mais à déconseiller à tout presbyte autrement dit à des motards quinqua et plus…

Bref une moto qui vaut le coup d’œil, à exposer dans son garage ou son salon mais pour la modique somme de 16 390 euros.
De bien belles motos donc mais essentiellement, comme on dit en Afrique, de motos "pour le plaisir des yeux"...

Vous êtes à nouveau en ligne