L’Auto et la Moto. Le Yamaha Niken, la première moto à trois roues, une Révolution !

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L’arrivée du Yamaha Niken, retenez bien ce nom en japonais, qui fait référence aux deux sabres du samouraï, représente un cataclysme dans le monde de la motocyclette.

Au même titre que le bouleversement provoqué par le MP3 de Piaggio dans le monde du scooter, l’arrivée de ce Yamaha Niken pourrait bien révolutionner le milieu de la moto.

C’est en effet la première fois qu’une véritable moto à trois roues, deux à l’avant, une à l’arrière, s’apprête à faire son entrée sur le marché et à susciter le même bouleversement que celui provoqué par l’apparition du Piaggio MP3 dans le milieu du scooter.

Un museau impressionnant, celui d\'une créature directement sortie d\'un film se science fiction.
Un museau impressionnant, celui d'une créature directement sortie d'un film se science fiction. (ALESSIO BARBANTI)

Un côté "bestial"

De prime abord ce Niken présente une physionomie quelque peu agressive. Avec son museau full leds type Alien, son cou de taureau, sa dégaine de scorpion du désert, ajoutant à cela des entrailles bien sombres, ce Niken tout droit sorti d’un manga japonais perturbe et interpelle en même temps le spectateur. Il n’y a pas à dire, nous sommes là en présence d’un monstre peu ordinaire.

Des lignes fuyantes pour un aspect sportif.
Des lignes fuyantes pour un aspect sportif. (ALESSIO BARBANTI)


De profil, cet engin a quelque chose de massif. Ses lignes fuyantes lui confèrent toutefois un indéniable caractère sportif. Avec son physique trapu, ce Niken dégage une sorte de bestialité doublée d’une très forte envie de le dompter.

Dix années de travail pour mettre au point ce train avant articulé, ce LMW (leaning Multi Wheel)
Dix années de travail pour mettre au point ce train avant articulé, ce LMW (leaning Multi Wheel) (JONATHAN GODIN)

Un train avant impressionnant


Un genou à terre on comprend très vite toute la complexité de son train avant, et l’on imagine aisément le nombre d’heures nécessaires à sa confection puis à sa mise au point.
C’est à ce train avant, dépourvu de toute assistance hydraulique ou électrique, dirigé par un mécanisme appelé "Leaning Multi Wheel (LWM)" que l’on va pouvoir imputer une tenue de route incisive et précise.
C’est encore lui qui est à l’origine de nouvelles sensations, d’une mise en confiance immédiate surtout dans les virages.

La mise en confiance, suscitée par les deux roues avant que l\'on ne voit pas, est impressionante.
La mise en confiance, suscitée par les deux roues avant que l'on ne voit pas, est impressionante. (ALESSIO BARBANTI)

Facile à apprivoiser et à dompter


La première sensation à son guidon est d’avoir le sentiment de chevaucher une moto classique à deux roues, une moto comme les autres.
Mais très rapidement, dès les premières courbes, dès les premiers virages, tout change. Ce beau bébé de 263 kgs mu par le moteur plein et coupleux de la Yamaha MT 09 ouvre des perspectives inattendues.
Plus besoin pratiquement de freiner dans les virages, même si ceux-ci se referment.

Le Niken peut se pencher et atteindre un angle de 45 degrés, supérieur à celui du Piaggio MP3.
Le Niken peut se pencher et atteindre un angle de 45 degrés, supérieur à celui du Piaggio MP3. (ALESSIO BARBANTI)

Plus d’efficacité dans les virages, plus de sureté


Le Niken se penche, se penche jusqu’à atteindre un angle de 45 degrés, supérieur à celui d’un scooter MP3. Et s’il faut quand même freiner, pas de surprise, les freins des deux disques avant mordent, et force est de constater que le Niken ne se déroute pas d’un centimètre.


L’agilité, la fluidité promise par le constructeur sont bel et bien au rendez-vous.
Seul élément quelque peu déroutant, celui de ne pas voir les deux roues avant en action, masquées par l’imposante gueule de ce Niken.
Mais une chose est sûre, comme aime à le souligner le patron de Yamaha pour l’Europe, il s’agit bel et bien d’une moto, d’une vraie moto. Et pour preuve, seul le permis A permet d’envisager le pilotage de ce Niken.

Un tableau de bord très complet affichant notamment le mode choisi ou le niveau du traction Control retenu.
Un tableau de bord très complet affichant notamment le mode choisi ou le niveau du traction Control retenu. (JONATHAN GODIN)

Une moto au caractère bluffant


Pour pratiquement 15.000 euros (14.999 très exactement les futurs acquéreurs de ce Niken (qui n’arrivera en concession qu’au mois de septembre) auront le privilège de posséder une moto à 3 roues bluffante. Une moto stable sur l’angle, sécurisante sur route mouillée ou plus généralement route glissante, bénéficiant d’un train avant somme toute assez léger et précis.


Son seul handicap en fait résidera dans la mise en avant des préjugés de motards purs et durs, préjugés qui auront tôt fait de s’estomper dès le 1er essai. Rarement une créature mécanique n’aura autant mérité l’adage suivant : l’essayer, c’est l’adopter.

Vous êtes à nouveau en ligne