L’auto. Au Salon de Genève, duel franco-français entre Renault et Peugeot

Les nouvelles versions des voitures préférées des Français, la Renault Clio et la Peugeot 208, viennent d’être dévoilées au Salon de Genève.

Considéré comme l’un des plus importants rendez-vous européens en matière d’automobile, le Salon de l’Auto de Genève n’a pas failli, cette année encore, à la tradition, ni à sa réputation, permettant à ses visiteurs de découvrir les futures vedettes de l’automobile, et notamment les nouvelles Clio 5 et Peugeot 208. 

Les deux voitures préférées des Français dont la sortie, prévue à la rentrée, annonce un match serré pour ne pas dire un duel au sommet.

Le Salon de Genève, un rendez-vous axé sur la mobilité de demain.
Le Salon de Genève, un rendez-vous axé sur la mobilité de demain. (SERGE MARTIN FRANCE INFO)

Toujours est-il qu’une fois encore ce rendez-vous annuel, incontournable pour tous les spécialistes du monde de l’automobile, est à la hauteur de sa réputation, permettant à ses visiteurs, en dépit de quelques absents, de découvrir les nouveautés à venir, les tendances et les concept-cars qui prendront peut-être place sur nos routes dans un futur plus ou moins proche.

Imagine, le concept car 100% électrique de Kia.
Imagine, le concept car 100% électrique de Kia. (SERGE MARTIN FRANCE INFO)

Le coréen KIA montre l’exemple

Parmi les tendances à venir on retiendra de cette 89e édition du Salon de Genève, la large place qu’occupent désormais l’électrique et les motorisations hybrides chez les constructeurs.

Parfaite illustration de ces deux tendances de demain, le stand Kia. Pas de véhicule thermique cette année sur le stand du constructeur sud-coréen, pas de diesel non plus, uniquement des véhicules hybrides ou électriques comme cette Kia e-Soul annoncée avec une autonomie de 452 kilomètres.

Un stand marqué par la présence futuriste d’un concept car 100% électrique, l’Imagine, un véhicule futuriste doté d’une vingtaine d’écrans et de 4 portes s’ouvrant, de chaque côté, à l’opposé l’une de l’autre.

Les deux citadines concurrentes vues de l\'arrière.
Les deux citadines concurrentes vues de l'arrière. (SERGE MARTIN FRANCE INFO)

Un salon marqué par un duel franco-français

Autre centre d’intérêt de ce  Salon de Genève, le duel entre deux géants français de l’automobile, Peugeot et Renault.

C’est en effet ce Salon de Genève que les deux constructeurs ont choisi pour dévoiler les nouvelles versions de leurs modèles phares, la nouvelle Clio, la Clio 5 (modèle le plus vendu de la marque en France mais aussi dans le monde) pour Renault et la toute nouvelle 208 pour Peugeot.

Deux citadines qui entendent bien rivaliser pour le titre de la voiture la plus vendue dans l’Hexagone et peut-être plus, dont l’arrivée en concession est prévue pour la fin de l’été pour la première, pour la rentrée pour la seconde.

La toute nouvelle Peugeot 208, ici dans sa version électrique.
La toute nouvelle Peugeot 208, ici dans sa version électrique. (SERGE MARTIN FRANCE INFO)

Une toute nouvelle voiture pour le lion

Si Renault n’a pas cherché à bouleverser le design extérieur de sa voiture, seulement empreint de quelques retouches, afin de ne pas bouleverser la clientèle de sa Clio, Peugeot en revanche n’a pas hésité à changer la physionomie, extérieure et intérieure de sa petite citadine.

S’inspirant du style de ses 508 et autres 3008, la nouvelle 308 se présente aujourd’hui sous une silhouette "plus sportive, sensuelle même", souligne son chef de projet, Guillaume Clerc, "plus longue et plus basse".

Une citadine dotée de toutes les dernières technologies, notamment d’une nouvelle génération de i-Cockpit, avec un volant à méplat, et une instrumentalisation 100% digitale sans oublier un écran multimédia pouvant aller jusqu’à 10 pouces.

La Clio 5, cinquième génération de la voiture la plus vendue dans le monde.
La Clio 5, cinquième génération de la voiture la plus vendue dans le monde. (SERGE MARTIN FRANCE INFO)

La Clio fait aussi sa révolution

Pas de bouleversement extérieur donc pour la petite Renault qui, en dépit de quelques évolutions stylistiques, notamment au niveau des phares, évolue tout de même, mais, en revanche, une véritable révolution à l’intérieur.

Tenant compte des critiques et des souhaits de la clientèle de la Clio, les responsables de chez Renault ont non seulement tenu à améliorer la qualité intérieure de leur citadine, à l’agrandir et à la doter, elle aussi, des dernières technologies n’hésitant pas à la doter de touches "piano" l’apanage, est-ce un signe, de Peugeot.

Voici donc une voiture dotée d’une console centrale surélevée, d’un écran tout en hauteur, lui aussi tactile, tourné vers le conducteur, et bien d’autres équipements high-tech. Le conducteur de cette Clio 5 devrait se sentir plus à l’aise, apprécier, tout comme ses passagers le gain de place, et surtout, la qualité des matériaux de meilleure facture, notamment les plastiques plus soignés de la planche de bord.

Une Clio, cinquième génération du nom, à même de conserver, selon le directeur stylistique de la marque au losange, Laurens van den Acker, sa place de leader du marché.

L\'intérieur résoluent moderne et connecté de la 208.
L'intérieur résoluent moderne et connecté de la 208. (SERGE MARTIN FRANCE INFO)

Un duel de titan en perspective pour les deux citadines préférées des Français

Il faudra donc attendre la rentrée prochaine pour voir rouler sur nos routes ces deux citadines dont on ne connaît pas encore les prix. Ceux-ci (qui devraient tourner autour des 15 000/15 500 euros) ne seront communiqués qu’au début de l’été, mais il y a fort à parier qu’ils ne manqueront pas d’être très proches les uns des autres, concurrence oblige.

L\'intérieur entièrement retravaillé et connecté de la Clio 5.
L'intérieur entièrement retravaillé et connecté de la Clio 5. (SERGE MARTIN FRANCE INFO)

Difficile aujourd’hui en tout cas de différencier ces deux modèles, exceptions faites, peut-être, d’un aspect plus sportif pour la Peugeot et d’une place plus conséquente et d’un coffre plus grand pour la Clio.

Proposées en version essence et diesel ces deux voitures se différencieront également par une version électrique de 136 ch pour la 208 qui deviendra la e-208 et une version hybride d’environ 130 ch également pour la Clio 5, les responsables de Renault n’ayant pas souhaité faire le choix de l’électrique pour ne pas faire d’ombre à la Zoé.

Parmi les véhicules du futur de ce Salon, la voiture-hélicoptère.
Parmi les véhicules du futur de ce Salon, la voiture-hélicoptère. (SERGE MARTIN FRANCE INFO)

Genève, un Salon décidément incontournable

Richement doté, en dépit encore une fois de quelques absents, concentré, et qui plus est, bien organisé, ce Salon de Genève s’inscrit désormais comme l’un des rendez-vous incontournables du monde de l’automobile.

C’est notamment la raison pour laquelle le constructeur allemand Mercedes venu présenter 4 modèles, 3 nouveautés dont un nouveau GLC, un Shooting Break CLA très à la mode, un nouveau Van et un projet EQV qui se concrétisera à Francfort, ne manquerait pour rien au monde cette vitrine helvète.

Dans la nouvelle tendance des voitures à venir, le Shooting Brake, ici le modèle CLA de Mercédes.
Dans la nouvelle tendance des voitures à venir, le Shooting Brake, ici le modèle CLA de Mercédes. (SERGE MARTIN FRANCE INFO)

"Un rendez-vous très important pour un constructeur", souligne le président de Mercedes-Benz France, Reiner Hoeps.

Un seul regret, l’attitude des hôteliers de la cité helvète qui mettent à profit ce rendez-vous annuel pour fixer des prix exorbitants proposant ainsi des chambres d’hôtel deux étoiles à des prix de cinq étoiles voire plus…

Vous êtes à nouveau en ligne