L’auto. 2017, l’année où les SUV Peugeot se sont taillés la part du Lion.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le nouveau Peugeot 3008 a été nommé "voiture de l’année" en 2017 s’est imposé en tête des ventes des SUV en France. Une belle performance suivie de près par son "petit frère" le Peugeot 5008.

Vedette incontestée de l’année écoulée, le Peugeot 3008 n’est peut-être pas le SUV le plus "m’as-tu vu", le plus sexy, quoique, mais il est incontestablement celui qui a permis de consolider, voire de relancer, l’image de ces baroudeurs urbains dans l’hexagone.

Le 3008 deuxième génération, véhicule de l\'année 2017.
Le 3008 deuxième génération, véhicule de l'année 2017. (PEUGEOT PSA)

Le Peugeot 3008 deuxième génération, un SUV bien né.
Ce 3008 est surtout, parvenu à la première place des ventes de SUV en France, celui qui a permis au Groupe PSA de dominer le marché français en cette fin d’année 2017. Ce n’est pas pour rien que ce modèle, deuxième génération, a été consacré "Voiture de l’année 2017".

Suivi et surtout imité par son petit frère, le Peugeot 5008, ce nouveau 3008 avait dès sa naissance, il faut bien le reconnaître, tous les atouts, tous les codes esthétiques d’un véritable SUV à même de séduire la clientèle la plus large et la plus exigeante.

De loin, un faux air de Range Rover...
De loin, un faux air de Range Rover... (PEUGEOT PSA)

Français de près, britannique de loin

Doté d’une calandre verticale presque agressive, d’un capot moteur horizontal, de larges protections et d’une ceinture de caisse relevée, sans oublier des barres de toit, la silhouette de ce Peugeot fait irrémédiablement penser, au premier coup d’œil, à une certaine concurrence britannique issue de la famille Range Rover, certes un peu plus cher…

Assemblé dans l’usine PSA de Sochaux, ce 3008 possède de nombreuses qualités. Celle notamment, une fois assis à son bord, bien calé devant la planche de bord spectaculaire, de se retrouver aux commandes d’une véritable sportive.

L\'intérieur du 3008 avec sa plache de bord spectaculaire.
L'intérieur du 3008 avec sa plache de bord spectaculaire. (PEUGEOT PSA)


Seul bémol, un régulateur de vitesse difficile à trouver. Essence ou diesel, automatique ou manuel, ce petit lion ne démérite dans aucune de ses versions. Largement équipé d’aides à la conduite et de nombreuses fonctions, bien suspendu, offrant confort et sportivité, ce 3008 a décidément tout pour tenir la dragée haute à ses modèles concurrents (allemands par exemple…).
On lui reprochera seulement, comme pour son petit frère le 5008, une commande de régulateur de vitesse désuète, difficile à manœuvrer derrière le volant.

Le 5008, un SUV-Monospace, au premier regard, un gros 3008.
Le 5008, un SUV-Monospace, au premier regard, un gros 3008. (PEUGEOT PSA)

Le 5008, un monospace déguisé en SUV

Le 5008 justement, parlons-en. Apparu, dans un premier temps, dans la famille des monospaces, ce véhicule assemblé à Rennes-La Janais a très rapidement cédé aux sirènes des SUV, ressemblant trait pour trait à un gros 3008 et conservant de fait une vocation familiale affirmée.

Avec plus de 26 millions d’unités vendues à travers le monde, à peine plus cher que son grand frère, le 3008, dans ses versions de base, ce 5008 s’affirme lui aussi pour devenir l’un des leaders de sa catégorie.

Le 5008, un SUV à 7 places avec possibilité de faire disparaître dans le plancher les 2 places arrières ou de les ôter.
Le 5008, un SUV à 7 places avec possibilité de faire disparaître dans le plancher les 2 places arrières ou de les ôter. (PEUGEOT PSA)


Principale qualité, celle de se sentir encore plus à l’aise à son bord que dans le 3008 compte tenu de son espace intérieur. Pour le reste il offre tous les avantages du 3008 avec peut-être un petit reproche, celui de ne pas être doté d’une transmission intégrale. Une disposition qui fera peut-être un jour partie de son arsenal.