L'usine Peugeot de Sochaux a 100 ans

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Un siècle d'existence. L'usine a été créée il y a 100 ans jour pour jour. C'est une des plus anciennes usines automobile encore en activité dans le monde.

Le site Peugeot de Sochaux est le premier site industriel tous secteurs confondus en France. Aujourd'hui il compte 12 000 employés, il y a eu jusqu'à 39 000 à la fin des années 70. A l'époque tous les véhicules Peugeot étaient fabriqués à Sochaux, c'était l'unique usine en France. Les illustres et célèbres 201, 203, 403, 404, et 504 ont vu le jour à Sochaux.  

Et, sacrilège, depuis la fin de l'année dernière, une Citroën est produite sur ce site historique de Peugeot. Singularité de cette usine : elle est construite dans la ville, et se situe à cheval sur Sochaux et Montbéliard.

La "201" première Peugeot à voir le jour à Sochaux

Elle fonde une longue lignée de modèles. C'est une voiture très populaire, qui inaugure la numérotation avec le "0" central chez Peugeot, et qui sauve la marque de la crise, en 1929. Cette 201, très demandée a initié les premiers déplacements d'ouvriers, pour une usine d'automobiles en France. D'abord, ce sont des Suisses, qui sont venus travailler à Sochaux.

Pendant la première guerre mondiale, les femmes travaillent dans l'usine, pour fabriquer des obus. Pour les ravitailler, Peugeot crée une petite chaîne d'alimentation, les "Ravi" (ravitaillement). Ces "Ravi" vont tellement bien marcher, qu'après la guerre, elles vont être conservées, et s'étendre à toute la région. Les premiers supermarchés de Franche-Comté seront des "Super-Ravi".
Durant la seconde guerre mondiale, l'usine est occupée. Elle est dirigée par l'ingénieur Porsche, le créateur de la Coccinelle. Elle doit produire des camions, et des pièces pour l'aviation. Mais elle est couramment sabotée par les ouvriers avec la complicité de la famille Peugeot. 

Une exposition retrace toute l'histoire à Sochaux à partir du 15 septembre. 

Mercedes pourrait quitter la Formule 1

Une seule victoire en deux ans et demi. Pour une firme qui a l'habitude de briller au sommet du monde automobile, c'est dérisoire.

Vu ce peu de succès, et les budgets énormes qui ont été engloutis, le retrait de Mercedes est plus que probable.

BMW embauche

BMW, dont les ventes ont encore augmenté de 8% depuis le début de l'année, et dont les usines tournent à 99% de leurs capacités, ce qui est exceptionnel, compte embaucher 3 200 personnes en CDI, sur les 18 prochains mois en Allemagne. Et BMW pourrait reprendre l'usine de Mitsubishi aux Pays-Bas, pour y produire des Mini.