L'auto. L’Elettrica, la première Vespa électrique, une "guêpe" qui pique

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Qui aurait imaginé que le scooter iconique et pétaradant de Marcello Mastroianni dans "La Dolce Vita" allait un jour effectuer sa mue. C’est aujourd’hui chose faite avec l’arrivée de la première Vespa électrique, l’Elettrica.

A l’instar de ce qui se passe dans le monde de l’automobile, le deux-roues (motos et scooters) a lui aussi commencé à faire sa mutation vers des motorisations électriques. Parallèlement au développement des flottes de deux-roues électriques, dans les villes, entreprises et administrations, les constructeurs multiplient également leurs propositions à l’égard de leur clientèle de particuliers.

Un petit scooter électrique comme l\'Elettrica, suffisant et idéal en ville.
Un petit scooter électrique comme l'Elettrica, suffisant et idéal en ville. (VESPA pour FRANCE INFO)

Motos et scooters passent progressivement à l’électrique

C’est ainsi qu’une marque, Zero Motorcycles, a carrément fait le choix de ne produire que des motos électriques. D’autres constructeurs, comme le taïwannais Kymco par exemple, remplacent progressivement leurs scooters thermiques par des modèles électriques.

La marque américaine Harley Davidson, s’apprête à commercialiser à son tour sa première moto électrique. Enfin le groupe Piaggio, lui, n’a pas attendu et lance aujourd’hui la première Vespa électrique, l’Elettrica, une révolution au sein de cette marque emblématique.

Une Vespa couleur unique seulement \"décorée\" par un liseret de couleur.
Une Vespa couleur unique seulement "décorée" par un liseret de couleur. (VESPA pour FRANCE INFO)

L’Elettrica, une Vespa urbaine et électrique

Pour Valentina Barletta, la responsable communication et marketing du groupe Piaggio, cette Vespa Elettrica se veut un petit scooter urbain dévolu à une clientèle aisée tout en gardant l’âme de marque italienne qui a fait sa popularité depuis tant d’années.

Fabriquée dans l’usine de Pontedera, près de Pise, cette Vespa Elettrica s’inspire très fortement de la Primavera, le scooter thermique et iconique de 50cc de la marque. Reprenant la robe en acier de sa petite sœur, bordée d’un liseré de couleur, cette Vespa Elettrica séduit immédiatement au premier coup d’œil reprenant la ligne intemporelle de la Primavera.

Ni bruit, ni pollution, le véhicule idéal des déplacements urbains.
Ni bruit, ni pollution, le véhicule idéal des déplacements urbains. (VESPA pour FRANCE INFO)

Une Vespa écologique et technologique

Écologique, avec zéro émission de CO2, cette Elettrica se veut également technologique.

Dotée d’un écran TFT de 4,3 pouces, elle offre une foule d’informations et intègre par ailleurs un kit Bluetooth. Kit permettant de recevoir sur cet écran différentes informations telles le kilométrage, l’autonomie ou bien encore la charge de la batterie mais aussi l’annonce de SMS ou d’appels provenant de son smartphone. Il ne reste plus alors, s’il y a "urgence", au conducteur ou à la conductrice de cette Vespa de s’arrêter (du moins, on l’espère…) pour prendre connaissance de ce message.

Un scooter doté de trois modes, économique, power et reverse (marche arrière).
Un scooter doté de trois modes, économique, power et reverse (marche arrière). (VESPA pour FRANCE INFO)

À noter également que cette Elettrica se voit dotée de trois modes, un mode "éco" offrant à 30km/h une autonomie annoncée de 100km, un mode "power" ne dépassant pas les 50km/h, ce qui est largement suffisant en ville et enfin un mode "Reverse" pour pouvoir reculer et faciliter ainsi les manœuvres.

Un design simple et séduisant qui n\'est pas sans rappeler celui de la Primavera.
Un design simple et séduisant qui n'est pas sans rappeler celui de la Primavera. (VESPA pour FRANCE INFO)

Une Vespa silencieuse des plus séduisantes

Munie d’un système de récupération d’énergie, cette Elettrica peut se recharger en 4h de temps pour une charge totale, 3h pour 80% de la batterie, sur une prise normale domestique ou bien publique.
De par son design, ses qualités (0 bruit, 0 émission et 0 carburant), ses frais d’entretien réduits, ses accélérations franches et suffisantes en ville et ses fonctionnalités technologiques, comme par exemple cette prise USB dans le vide-poche de son tablier, cette Vespa a tout pour séduire et répondre à l’appel d’une clientèle urbaine.

Un tableau de bord simple mais complet.
Un tableau de bord simple mais complet. (VESPA pour FRANCE INFO)

Il faut savoir que, selon une enquête, les déplacements domicile-travail sont en moyenne inférieurs à 30km/jour, et alors que les possesseurs d’un 50 cm3 thermique ne dépassent pas les 15 km/jour en moyenne toujours. Ce petit scooter de 4,2 kWh est donc largement à même de répondre aux attentes d’une clientèle urbaine et…aisée.

Un espace de rangement sous la selle juste assez grand pour y loger un petit jet.
Un espace de rangement sous la selle juste assez grand pour y loger un petit jet. (VESPA pour France Info)

Seul bémol, son prix

Si l’on peut toutefois regretter les plastiques de son tablier et du plancher, le manque d’espace du rangement sous la selle pouvant tout juste accueillir un casque jet, enfin de petite taille, et le cordon de recharge, là où le bât blesse, c’est au niveau de son prix.


Cette Vespa Elettrica se vend en effet à 6390 euros, le double du prix de la Primavera, son équivalent thermique de 50 cc, et ce n’est pas vraiment la perspective de pouvoir percevoir un bonus de 900 euros qui peut faire passer plus facilement la pilule.
Une Vespa, "guêpe" en français, qui, même si elle est séduisante, a de quoi piquer à l’achat surtout pour une clientèle de jeunes (et de leurs parents…) qui peuvent la conduire dès l’âge de 14 ans.

Reste à savoir si l\'électrique représente l\'avenir du deux roues. En ville aasurément.
Reste à savoir si l'électrique représente l'avenir du deux roues. En ville aasurément. (VESPA pour FRANCE INFO)

Vous êtes à nouveau en ligne