L'auto. Le Stelvio d'Alfa Romeo

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Denis Astagneau a essayé cette semaine un 4X4 Alfa Romeo à vocation sportive, le Stelvio.

Le plaisir de conduire

Le Col du Stelvio dans les Alpes, à la limite de l’Italie et de la Suisse, est surtout connu pour ses 75 virages en lacets et les exploits de cyclistes célèbres comme Fausto Coppi. C’est sans doute ce côté sportif d’altitude qui a retenu l’attention d’Alfa Roméo pour son premier SUV, (4X4 si vous préférez).

Mais un 4X4 moins lourd que les autres, donc moins d’inertie, plus vif dans les enchainements, dans les relances, plus efficace dans les courbes. Comme le dit Sebastien Perrais, le directeur d’Alfa France, l’essentiel était de retrouver le plaisir de conduire.

Avec un peu d’argent quand même

Autour de 50.000 €. Dans la même catégorie, celle des vrais 4X4, cossus que l’Audi Q5 ou le Jaguar F Pace. 4 roues motrices, modulées par l’électronique entre avant et arrière en fonction de l’adhérence. Sur route enneigée, on conduit le Stelvio équipé de pneus hiver, sans la moindre appréhension. A vitesse raisonnable bien sûr. Le fait d’être assis 12 cm plus haut que dans la berline Giulia ne dépaysera pas : l’intérieur est pratiquement le même avec quelques améliorations sur les finitions. Deux gros compteurs ronds derrière le volant et un écran cinémascope au-dessus de la console centrale.

Plus question de jouer du levier de vitesse

Toutes les versions sont équipées d’une boite automatique à 8 rapports. On peut se rattraper avec les palettes derrière le volant et la molette qui peut faire passer moteur et boite en version sport avec une direction très directe. C’est au détriment de la consommation. En diesel, elle reste autour de 8 litres au 100 sur route de montagne, mais en essence 280 chevaux, (Aie pour le malus !), on dépasse les 12 litres. Les sensations de conduite, ça donne des coups de pompe. Une version moins gourmande de 200 chevaux est attendue. Suffisante pour 4 adultes et leurs bagages.

L'un des plus beaux SUV 

Ah j’oubliais, le Stelvio est l’un des SUV, sinon le SUV le plus beau de sa catégorie, simple, pas torturé, Avec son triangle Alfa en exergue, il sort du troupeau 4X4, où toutes les silhouettes finissent par se ressembler. Et comme il est garanti 3 ans, il n’aura pas le temps de se démoder.

Vous êtes à nouveau en ligne