L'auto. Arrivée en force de la voiture hybride chez tous les constructeurs et dans toutes les gammes

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Plébiscité par une demande de plus en plus conséquente, l’hybride se développe chez tous les constructeurs et dans toutes les gammes y compris au sein des SUV.

L’hybride ou bien l’électrique pur ? Parmi ces deux options d’avenir, les constructeurs semblent avoir fait leur choix privilégiant, pour le moment, l’hybride rechargeable ou auto.

Plus qu’un phénomène de mode, ce choix semble correspondre non seulement à un motif de relance des ventes mais aussi l’occasion de s’inscrire dans une perspective d’avenir. Un phénomène qui touche aujourd’hui toutes les gammes et tous les segments.

Toyota, le précurseur, se positionne avec un nouveau RAV4 hybride

Ainsi Toyota, l’un des précurseurs en matière d’hybride avec sa Prius, a non seulement décidé de supprimer les moteurs diesel de son catalogue mais aussi parallèlement d’intensifier le développement de ses modèles hybrides.

Le RAV4 Hybride, un SUV conçu pour la ville, les voyages et...le tout-terrain.
Le RAV4 Hybride, un SUV conçu pour la ville, les voyages et...le tout-terrain. (TOYOTA POUR FRANCE INFO)

Le constructeur japonais propose ainsi cette année une nouvelle génération de RAV4, la cinquième, construite sur une nouvelle plateforme et surtout dotée de versions hybrides en 2 et 4 roues motrices…

Un RAV4 qui, selon le directeur communication presse de Toyota France, Sébastien Grellier, offre un nouveau design plus "baroudeur" dans l’esprit de la première génération et plus propre aussi dans ses nouvelles versions "auto rechargeables".

Le nouveau Honda CR-V hybride, pas le côté \"bestial\" du RAV4 mais une valeur sûre et moins cher.
Le nouveau Honda CR-V hybride, pas le côté "bestial" du RAV4 mais une valeur sûre et moins cher. (HONDA POUR FRANCE INFO)

Pour ne pas être en reste Honda propose un nouveau CR-V hybride

Pour ne pas se laisser distancer dans cette catégorie des SUV compacts où le diesel fait encore de la résistance, le premier motoriste mondial Honda a décidé d’opposer au RAV4, pour approximativement 3000 euros de moins, un CR-V hybride non rechargeable lui aussi, ou si vous préférez auto rechargeable.

L\'intérieur du RAV4 et sa planche de bord, fonctionnel et moderne.
L'intérieur du RAV4 et sa planche de bord, fonctionnel et moderne. (TOYOTA pour FRANCE INFO)

La distinction des hybrides, assistés de moteurs électriques et thermiques, s’effectuant entre d’une part les rechargeables qui, comme leur nom l’indique, ont besoin d’être branché, à un moment, sur une prise électrique pour être rechargé au niveau de leurs batteries, et les non-rechargeables ou auto rechargeables dont les batteries électriques se régénèrent via l’apport du moteur thermique ou bien alors durant les phases de freinage.

Quoi qu’il en soit pour Christophe Decultot, vice-président de Honda moto Europe, il s’agit là aussi, plus qu’un effet de mode, de saisir l’opportunité de s’engager dans une voie d’avenir.

L\'intérieur du CR-V  doté de la technologie Honda.
L'intérieur du CR-V  doté de la technologie Honda. (HONDA POUR FRANCE INFO)

Toyota RAV4 Hybride contre Honda CR-V Hybrid

Rigoureusement identiques en longueur et en largeur, ces deux SUV se différencient toutefois par un physique beaucoup plus spectaculaire pour le Toyota et un léger déficit de puissance pour le CR-V, ce qui explique peut-être son coût légèrement inférieur de 2530 euros.

En revanche, proposés en deux ou quatre roues motrices, ces deux modèles offrent de nombreuses similitudes, que ce soit au niveau de la consommation, inférieure à 6l/100 km dans le cadre d’un parcours périurbain, légèrement supérieure à 8,5 l/100 km sur autoroute.

Le RAV4, une silhouette retravaillée pour un SUV qui ne passe pas inaperçu.
Le RAV4, une silhouette retravaillée pour un SUV qui ne passe pas inaperçu. (TOYOTA pour FRANCE INFO)

On retiendra peut-être quand même un confort supérieur dans le RAV4 mais une précision plus juste pour le CR-V et surtout une insonorisation plus travaillée.
Deux modèles (deux roues motrices) débutant à 40 470€ pour le Honda CR-V, 43 000 euros pour le Toyota RAV4.

Le CR-V hybrid vu du dessus, une silhouette familière.
Le CR-V hybrid vu du dessus, une silhouette familière. (HONDA POUR FRANCE INFO)

Précisons encore que si l’hybride trouve rapidement ses limites (dans le cadre d’une conduite plus sportive), bien que largement repoussées quand même, pour ces SUV peut-être trop lourds, ce n’est pas le cas au niveau de berlines beaucoup plus intéressantes, dotées de cette motorisation comme par exemple avec le retour de la Corolla, hybride donc et…séduisante. Ce sera l’objet d’un prochain rendez-vous.

Vous êtes à nouveau en ligne