Fin 2013 : la Grande-Bretagne a dépassé la France pour la production de voitures

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Durant l'année dernière, discrètement, sans qu'aucun observateur ne le relève, un phénomène exceptionnel est survenu dans le monde de l'automobile : la Grande-Bretagne a dépassé la France, pour le nombre de voitures construites !

Phénomène totalement surprenant – qui n'était même pas envisageable, il y a 10 ans : depuis octobre dernier, la France a régressé derrière la Grande-Bretagne, pour la production automobile, sur le territoire national.
Phénomène stupéfiant. D'abord parce que ce n'était plus arrivé depuis 1968 – depuis 45 ans ! Et ensuite parce que l'Angleterre – précisément depuis la fin des années 60 – avait sombré dans une lente dégénérescence industrielle. une dégénérescence qui affectait tout particulièrement l'industrie automobile.
C'est aussi l'avis d'un analyste du secteur automobile, Jean-Michel Prillieux , du cabinet Inovev.
"C'est vrai que depuis le début des 60', l'industrie automobile anglaise a connu un véritable naufrage"...

La Grande-Bretagne, là où on ne l'attendait pas...

Autre fait qui ne plaidait pas en faveur d'un redémarrage de l'industrie automobile britannique : au terme de cette longue décadence, qui a duré plus de 20 ans, la Grande-Bretagne a perdu toutes ses marques automobiles.
Le groupe Leyland – avec Mini, Rover, MG, Triumph, et une miriade de petites marques – a coulé. Les marques ont disparu, sauf Mini, qui a été rachetée par BMW.
L'autre grand groupe anglais – Chrysler-Rootes – a également disparu corps et bien ; avec les marques Hillman, et Sunbeam.
Et les deux fleurons de la construction automobile britannique – Rolls-Royce, et Bentley – sont passés sous contrôle allemand (de BMW, et Volkswagen) il y a 15 ans.
Quant aux deux très belles marques, Jaguar, et Land Rover, ironie de l'histoire, elles sont passées aux mains de l'ancien empire colonial : Jaguar, et Land Rover sont indien, en 2008.
Mais il y a depuis trois ans, un regain de construction automobile, sur le sol anglais.

La production baisse en France, et remonte en Grande-Bretagne

La Grande-Bretagne est devenue un pays d'usines automobiles, pour Nissan, Toyota – et bientôt Infiniti.
En 2014, il se pourrait bien que la Grande-Bretagne continue à produire davantage de voitures que la France.