Consommation instantanée : ne vous laissez pas impressionner !

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les consommations instantanées que l’on voit s’afficher sur les ordinateurs de bord sont parfois… hallucinantes. Mais rassurez-vous : au démarrage, c'est juste normal !

30 litres aux 100 avec une diesel ; 40 litres avec une voiture à essence : c’est l’information que vous donne votre ordinateur de bord, quand vous avez sélectionné la "consommation instantanée".

Et vous êtes horrifié ; ou alors, vous pensez à un bug.

Eh bien : pas du tout ! Ce n’est ni une erreur de l’électronique ; ni une donnée alarmante !

Pourquoi ?

Parce que, effectivement, ce que vous donne votre ordinateur de bord, comme "consommation instantanée", c’est la consommation, "projetée sur 100 km" que votre moteur a ; mais qui est mesurée dans l’instant, lorsque vous êtes en phase d’accélération, juste après le démarrage.

Bien évidemment, vous n’allez jamais consommer 30 ou 40 litres, en continu ; ou alors, c’est qu’il y a un vrai problème !

Au démarrage, un moteur est extrêmement glouton sur les premiers mètres

Mais cela veut dire que les besoins en carburant de votre moteur – vous pouvez le constater en lisant ces données  "instantanées" – varient énormément, suivant les phases d’utilisation de votre voiture.

Et de fait, au démarrage, en 1ère, en accélérant même pas très fort, vous consommez  six à huit fois ce que votre voiture réclame, ensuite, en roulant normalement.

Mais cela ne dure pas – rassurez-vous !

Et ces données instantanées, vous ne pouvez pas en tirer des leçons directes.

En revanche, elles vous aident à vous rendre compte que, en accélération, c’est là que vous consommez beaucoup – surtout sur les "petits" rapports de boîte : en 1ère, en 2nde.

Et vous avez tout intérêt à passer le plus tôt possible en 3ème, 4ème, 5ème.