Comité interministériel à la sécurité routière : quoi de neuf ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Ce matin se réunit le Conseil National de la Sécurité Routière. Qu'est-ce qui devrait en sortir ? Sans doute assez peu de choses...

Pas grand-chose à attender de cette réunion, ne serait-ce que parce que les "grosses" décisions devraient être prises à la rentrée.
Aujourd'hui, aucune mesure ne semble vraiment prête, pour être rendue publique.
Les deux annonces les plus probables concernent les motards : des plaques d'immatriculation plus grandes – pour que les conducteurs de deux roues en infraction puissent être plus facilement identifiés ;
Et une recommandation, pour porter un gilet fluorescent, afin d'être mieux vus.
Mais une recommandation : pas une obligation !

Pour les automobilistes, des mesures plutôt à la rentrée

Vraisemblablement, rien à attendre aujourd'hui.
Ceci étant, nous sommes dans un contexte très particulier, parce qu'il se trouve que, sur ces trois derniers mois – mars, avril, mai –, le nombre de tués sur la route a baissé de 24%.
24% de tués en moins, en si peu de temps, c'est
quasiment du jamais vu, en France.
Et pas facile d'expliquer ce qui a pu faire chuter ainsi l'insécurité routière.
Certains experts disent que c'est l'annonce des radars "mobiles-mobiles", qui aurait fait baisser le nombre de morts, sur la route.
Vous savez : ces radars, qui sont embarqués dans des voitures de police banalisées, dans la circulation.
Explication plausible : davantage de peur de se faire pincer, en excès de vitesse. Parce qu'il n'y aaucun moyen de repérer ces radars qui ne sont pas annoncés, et qui sont placés dans des voitures quasi impossible à repérer.
Cela peut jouer un rôle de dissuasion : faire baisser les vitesses ; et diminuer les accidents.
Et puis, durant ces trois mois de bons résultats de sécurité routière, le bilan a été très positif pour les voitures, et les poids lourds.
Mais la mortalité routière, chez les motards, n'a pas diminué. Et celle sur les piétons a même légèrement augmenté.
A cela, pas de véritable explication.

En Bref...

Quel a été le pilote qui a disputé le plus d'épreuves des 24 heures du Mans ?
 Henri Pescarolo : 33 participations !
Un record qui n'est pas prêt d'être égalé.

Une écoute radio perturbée en voiture
Depuis quelques semaines, des perturbations dans la réception radio de toutes les stations de Radio France : France Info, France Inter, France Culture, etc : de micro-coupures dans la réception, et puis des mots qui se répètent.
Ce problème provient de plusieurs émetteurs, qui perturbent la réception. Ce n'est pas dû à votre autoradio.
La perturbation est en cours de résolution.

Vous êtes à nouveau en ligne