Boîte noire et caméra embarquée : bientôt sur nos voitures ?

Périodiquement, des bruits courent, comme quoi des "boites noires", ou des "caméras embarquées" seraient bientôt obligatoires, à bord des voitures.

C'est une perspective qui inquiète.

Vous êtes nombreux à vous dire que vous allez être scrutés, espionnés dès que vous êtes au volant ; et que cela va réduire votre liberté.

Mais l’idée, c’est d’avoir une boîte noire, qui enregistre toutes nos données de conduite – et qui garde en mémoire, de façon continue, les dernières minutes de nos déplacements.

Une boîte noire, qui servirait à retracer le déroulement d'un accident

Ce serait comme à bord des avions !

Cela, pour récapituler toutes les phases d'un choc, et des secondes qui ont précédé l'impact ; en fait : bien cerner la chronologie exacte des freinages, des coups de volant ; et de faire la lumière, là où les automobilistes ne se souviennent plus des faits, exactement.

Cela permettrait d'attribuer, et de répartir les torts, à destination des assurances : serait alors disponible un "déroulé" exact de l'accident ; ce serait la fin des descriptions embrouillées, ou aléatoires, sur les constats.

Et puis, il est question de caméra embarquée, dans la même optique...

Ce serait une caméra, qui filme le conducteur.

En cas d'accident, l'idée serait que la caméra enregistre quelques secondes avant le choc, et quelques instants après, pour bien discerner le déroulement du choc.

C’est loin d’être obligatoire, dans les années qui viennent.

Mais vous pouvez acheter – en accessoire – une caméra pour vous filmer.

Elle s'appelle. "road eyes cam".

Elle est disponible en centre auto, ou chez Boulanger, Darty etc. Et elle coûte de 129 à 279 €.

En Bref...

Pas facile d'installer un panneau de la route, en France !

On parle beaucoup de l'inutile complication des lois françaises, et des administrations.

Depuis un an et demi, pour implanter un panneau le long d'une route, il faut passer par deux ministères – et non plus un :

  • le ministère de l'Intérieur, qui s'occupe du contenu du panneau ; de son message ;

  • et le ministère de l’Ecologie et des Transports, pour l'implantation du panneau

    Ce qui multiplie les difficultés, pour installer un nouveau panneau.

L'Allemagne "déchirée" sur la question de l'automobile

Historiquement, les Allemands aiment bien les voitures – et les grosses voitures.

Aujourd'hui, ils sont 30% à se déclarer attachés à la voiture – et, si possible, à une belle voiture.

Mais il y a aussi 30% d'Allemands, qui se déclarent prêts à abandonner l'auto. C’est nouveau !

Vous êtes à nouveau en ligne