Biocarburants : au final, que valent-ils ?

La déclaration de la Cour des Comptes a fait l’effet d’une bombe la semaine dernière : les biocarburants étaient présentés comme une ineptie et une erreur sur toute la ligne... Ni plus, ni moins.

Des mots très durs, très négatifs, pour qualifier la politique en faveur des biocarburants en France depuis des années. Ce qui a provoqué une vive polémique.
Il faut ramener les choses à leur juste proportion.
Le fait que ces carburants issus de l’agriculture ont une capacité énergétique inférieure aux carburants issus du pétrole, et qu’ils font donc "sur-consommer" du carburant, c'est exact.
Mais, comme ces biocarburants constituent 7 à 8% des carburants que vous prenez à la pompe, la sur-consommation sur votre voiture reste très marginale.

Ensuite, le caractère  peu écologique de ces carburants issus de l’agriculture
Grosse controverse sur ce point. C’est vrai que le bilan est contestable pour l'instant.
Ces carburants émettent autant de rejets polluants que ceux issus du pétrole. Et si leur bilan carbone est présenté comme positif, c’est que, dans le calcul, on soustrait le CO2 qu’a absorbé la plante pendant dans sa croissance, des rejets de gaz carbonique à l’échappement de la voiture. Un calcul un peu scabreux.
Ensuite, la culture intensive, les engrais, les terres abimées, les engins de labour, c’est assez peu écologique.
Et puis, la vraie question écologique, c’est : est-il sensé, dans un monde où la population s’accroît, et où tous les humains ne mangent pas à leur faim, de cultiver des terres pour faire rouler les voitures ?
D’autant que même s’il n’y a pas conflit entre denrée alimentaire et carburant, vous augmentez la demande mondiale sur les céréales en produisant de l’éthanol pour les voitures. Les cours montent.
Et les populations les plus mal nourries dans le monde vont avoir des produits alimentaires de base toujours plus chers.

Le président de la Cour des comptes a aussi pointé le coût de ces biocarburants
C'est forcément vrai : la très légère surconsommation engendrée par ces biocarburants entraine une hausse des taxes que vous payez : 20 à 40 cts de plus par plein.
Oui, il a été investi 2 milliards d’euros dans cette filière en France.
Mais ces sommes vont permettre de passer à la 2nde génération des agro-carburants : la bio-masse , qui utilisera tous les rebuts non comestibles des céréales.
Et là, les carburants issus des végétaux auront une vraie pertinence.

 

8 946 voitures actuellement proposées à la vente en France
8 946 juste en prenant les prix des différents modèles des constructeurs. Dans la gamme des Golf, il y a 109 versions.
Chez BMW, la précédente Série 3, c’était 292 versions inscrites au catalogue !!
Difficile de s’y retrouver, lorsqu’on désire acheter une voiture.

 

Vous êtes à nouveau en ligne