Bientôt la fin des "coupés-cabriolets" ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Gros retournement de tendance, dans le petit monde de l'automobile : les carrosseries "coupé-cabriolet", qui plaisaient beaucoup, sont en perte de vitesse totale.

Beaucoup de constructeurs avaient souscrit à cette formule : le "coupé-cabriolet", qui est à la fois un coupé (fermé) ; et un découvrable, avec un toit "en dur"  (en tôle, ou en verre) qui peut s'ouvrir.
Par rapport aux précédents cabriolets,  il n'y avait plus de capote en toile.
C'est Mercedes – avec la SLK – puis Peugeot – avec la 206 CC, qui ont remis cette carrosserie de "coupé-cabriolet", au goût du jour, à la fin des années 90.
Et puis, après avoir connu des succès foudroyants, ces modèles ne se vendent quasiment plus, aujourd'hui.

L'invité : Serge Bellu , historien de l'automobile.

Les qusetions posées :

Cette formule "CC" – du coupé-cabriolet – a vraiment beaucoup séduit les automobilistes pendant 10 ans ? Presque tout le monde en faisait : Renault, Volkswagen, Mazda, BMW, Opel, Ford, Nissan, Mitsubishi, Volvo, Chrysler...Pourquoi ce retour de tendance ? (car les chiffres le montrent : les ventes de ces modèles ont été divisés par 4, en quelques années).Ceux qui ont arrêté : Opel, Ford, Nissan, Mitsubishi, Volvo, Chrysler.Pourtant, cette formule "coupé-cabriolet" était plutôt convaincante ?Mais la formule avait quelques inconvénients ?Du coup, les constructeurs reviennent, pour les cabriolets, avec des capotes en toile ?

Vous êtes à nouveau en ligne