Allons-nous vers la voiture "jetable" ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La voiture ne serait plus un bien de consommation relativement durable. Mais une sorte d’objet "Kleenex" qu’on conserverait peu longtemps, et qu’on jetterait après usage, sans se soucier de le réparer, ou de prolonger sa vie de quelque manière que ce soit.

Regardez les voitures qui partent à la casse !
De plus en plus, elles sont dans des états très corrects !
Et il y a trois facteurs qui concourent à cette évolution :

  • d’une part, la valeur des voitures baisse de plus en plus vite. Au bout de quelques années, elles ne valent plus grand-chose.
  • d’autre part, l’entretien coûte de plus en plus cher . Donc, au fur et à mesure que la voiture vieillit – question de pur bon sens économique – il n’est plus rationnel, du point de vue financier, de consacrer des sommes relativement élevées pour maintenir en état une voiture qui ne vaut plus grand-chose.
  • enfin, le contrôle technique . Tout le monde dit qu’il est salutaire, pour éviter d’avoir des épaves roulantes sur nos routes. Mais il contribue, aussi, à accélérer la mise à la casse de voitures en plutôt bon état. Des voitures qui, juste, ne satisfont plus à toutes les exigences du contrôle technique.

Donc, la durée de vie des voitures pourrait baisser.
Et tout cela est paradoxal ! Parce que les voitures actuelles vieillissent beaucoup mieux que celles d’il y a 30 ou 40 ans.
Mais, on leur apporte de moins en moins de réparations pour les conserver plus longtemps. Et elles partent à la casse, simplement, sur des usures de pièces, ou des réparations un peu coûteuses, malgré un bon état général.

C'est la logique pure et dure de la société de consommation qui joue à plein.

Indemnisation record pour une victime d’accident de la route
7 millions d'euros à la suite d’un accident qui a laissé une conductrice invalide, en fauteuil roulant.
Le juge du tribunal de Niort a estimé que c’était la juste indemnisation du préjudice, en raison de l’incapacité professionnelle de la victime, de sa perte de salaires futurs, et de l’incidence négative sur le montant de sa retraite.
L’avocat de la victime demandait même 23 millions d’euros, en raison des stock-options que la victime aurait pu toucher si elle avait continué à travailler. Le tribunal n’a pas été d’accord.
Mais, déjà, ces 7 millions sont un montant d’indemnisation record pour un accident automobile.
La Macif a fait appel du jugement

Un gros rappel chez Volkswagen et Audi

330 000 voitures rappelées de par le monde. Des modèles dotés du moteur diesel 2.0 TDI. Des modèles 2009 à 2011, à rectifier en raison d’un problème d’injection. Quelques petites fuites de gazole peuvent se produire juste au-dessus des injecteurs.
Il faut vérifier l’alimentation du moteur , et installer de petits cylindres en mousse pour amortir les vibrations – à l’origine de ces fuites.