Les vrais faux 4x4 deviendraient-ils méchants ?

Les 4x4, acceptés en ville, sont à l'origine destinés aux loisirs. Aujourd'hui, ils intéressent aussi de plus en plus de femmes. Les marques, comme Nissan, ont donc adapté leurs modèles à cette clientèle inattendue : nouvelles formes et nouvelles fonctions.

Les crossovers, ces vrais-faux 4x4, étaient jusqu'ici des véhicules plutot débonnaires. Acceptés en ville et destinés aux loisirs le week-end, ils sont de plus en plus tendance. Jusqu'à ce que Nissan, celui qui a réinventé le crossover avec le Qasquai , décide de se doper à l'EPO. Il a choisi son poulain le plus prometteur, le Juke pour cela.

Jusqu'à présent, le succès, surtout auprès des femmes, de cette carrosserie extravertie et musculeuse avait étonné les spécialistes. D'autant que l'aspect bodybuildé ne se retrouvait pas sous le capot. Le Juke offrait des moteurs essence ou diesels, plutôt calmes. Tout change avec la version Nismo .

" Nismo, c'est l'abréviation de Nissan Motor Sport, une label bien connu des passionnés de jeu vidéo" , explique Grégory Nève, directeur de la communication de Nissan France. "Aujourd'hui, on l'installe sur le plus économique de nos modèles, le Juke. Ce modèle réunit donc le meilleur de la voiture de sport et le meilleur de la citadine."

Oui, mais ça ne répond pas à la question : à quoi cela sert-il de marier un crossover et un tempérament sportif ? Au plaisir de conduite, vont dire certains ; à la frime, diront d'autres.

Avec ses grandes roues de 18 pouces, ses jupes latérales, et bien sûr son becquet et son extracteur arrière, le Nismo fait-il "voiture de cacou" comme on dit à Marseille ? Ca se discute. D'autant qu'on peut lui ajouter des rétroviseurs rouges, des feux de jour à leds et des phares à fond noir façon maquillage de Nabila. Et évidemment les bandes compèt' collées sur le capot qui vont bien. N'en jetez plus !

Ah si ! On a droit à l'habillage des sièges en suédine, autrement dit en faux daim. Là, rien à dire, les sièges maintiennent bien. Heureusement parce que la voiture est devenue très inconfortable : les suspensions sont dures et trépidantes et côté sensations au volant, c'est forcément moins bien qu'une GTI puisque le centre de gravité est situé plus haut. Bref, une voiture fatigante.

Seuls les prix sont assez doux : de 26.500 € à 30.000 € en version 4X4. Auquel il faut rajouter 1.500 € de malus. Et un sérieux avertisseur de radar si on veut garder son permis.

Vous êtes à nouveau en ligne