Le Trax de Chevrolet, le faux 4X4 de poche

Les faux 4X4 de poche n'en finissent plus de sortir. Cette fois, c'est Chevrolet qui présente le Trax.

Dans un marché de vrais faux 4X4, ce qu'on appelle
les SUV, déjà très encombré, Chevrolet apporte sa touche avec un petit
baroudeur de 4,20 m
fabriqué au sein du groupe General Motors. Autrement dit,
sur une plate-forme coréenne et un air certain de famille avec l'Opel Mokka,
sorti quelques semaines auparavant.

Autrement dit un moyen terme entre
le petit urbain qui se faufile et le familial pratique
, assez agréable à
conduire, mais sans grande originalité. Mais les différences avec
l'Opel Mokka, ce ne sont ni les moteurs ni la plateforme, mais la carrosserie
avec un bouclier qui descend très bas, une calandre imposante, le tableau de
bord plus innovant avec un mélange de cadran à aiguilles et numériques. Un
écran bien mieux intégré à la planche de bord. Et surtout des prix autrement plus
ajustés : De 18.000 à 23.000 € et quelques. Ca fait au moins 2.000 € de
moins que l'Allemand.

Trois moteurs à disposition un diesel assez désagréable, bruyant et
trépidant, bref, d'un autre temps, et deux  "essence"
respectivement de 115 et 140 chevaux avec turbo et 400 € de malus. Mais
Chevrolet ne vous le fera pas payer dans la note.

Est-ce que ça remplace une
garantie de 5 ou 7 ans comme chez les Coréens ? A voir... Et puis surtout, on peut
regretter que la boite automatique soit réservée au diesel
, peut-être qu'avec
les moteurs essence, elle aurait fait passer le malus à des niveaux non
remboursables. Pourtant, et c'est vrai pour le Trax comme pour tous ces petits
SUV urbain, la boite auto, ce ne doit pas être un luxe.