Le Picasso 4X4

Citroën renouvelle son monospace C4 Picasso...Mais est-ce encore un monospace ce nouveau C4 Picasso ? On peut se poser la question à la vue de ce capot bulledogue, de ces passages de roues musclés qui sont des codes des crossovers, ces vrais faux 4X4, que nous vous avons détaillés ici, et qui sont la nouvelle marotte du moment.

Cette mode pouvait faire croire que le régne des
monospaces, fourgons familiaux avec leurs airs de TGV et les sièges qu'on
enlève ou rajoute à loisir avait fait son temps. On dit même que le futur
Espace Renault, le père de tous les monospaces pourrait se réincarner en
crossover.

Désormais, pour se déplacer en famille, on veux se donner un vernis
d'aventurier,
une touche de baroudeur, un je ne sais quoi de sauvage.. De là à
penser que ces vrais faux 4X4 vont détroner les monospaces moyens, il y un pas
que refuse de franchir Anne Rutmann, chef de projet C4 Picasso chez Citroën...

Et comment gagne-t-on du
bonus ? En perdant du poids

Le nouveau C4 Picasso pèse 140 kg de
moins que son prédecesseur. Une performance. Fini le roulis dans les courbes,
oubliée la tendance à tirer tout droit dans les virages trop serrés. Il se
conduit comme une berline. Et cette agilité nouvelle, le C4 Picasso ne le paye
pas d'une suspension durcie, mais d'un remarquable rapport confort tenue de
route, comme seul Citroën sait les réussir. Une exception pourtant : la
version essence 150 chevaux, équipée de roues trop grandes de 18 pouces qui
dégradent l'amortissement et aggravent le malus. Ne pas se laisser embobiner par
le vendeur.

Du monospace, ce C4X4 Picasso
conserve le pare brise incliné, et, à l'interieur, la modularité , et l'espace
intérieur
. 3 sièges arrière séparés, coulissants et rabattables, des tablettes
éclairées au dos des sièges avant, un plancher plat, et pour le passager avant,
un siège avec repose-jambes réglable comme ceux des classes affaire dans les
avions.

On peut aussi faire une
nomenclature sans fin des différents équipements technologiques et
electroniques du C4 Picasso : ses avertisseurs de distance, ses deux
écrans géants dont un tactile...
On peut, mais ce qui est important dans une
auto-mobile, ce sont ses qualités routières. Or justement, sur ce plan, le
Picasso possède un avantage...de poids. Pour le reste, le monospace Citroën en
version diesel réussit l'exploit de descendre sous les 100 g de CO2 avec bonus à l'appui.
Il est à la fois plus léger de 140
kg et moins cher que son prédécesseur. De 23.000 à
32.000 €. Ce n'est pas plus cher qu'un vrai-faux 4X4 et les enfants adorent.

Et tiens, si, pour vous
Alpine, c'est autre chose qu'une marque d'autoradio. Allez voir la collection
Alpine au musée Matra,
mais oui à Romorantin au centre de la France . Deux
marques qui ont porté haut les couleurs françaises sur les circuits. Quoi de
plus normal qu'elles se reunissent à la veille des 24 h du Mans.

 

 

Vous êtes à nouveau en ligne