La Peugeot 308, la Twingo 3e génération et le Cactus de Citroën à l'honneur à Genève

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Direction Genève où le 84e Salon de l'auto se tient jusqu'au 16 mars. Et cette fois, ce sont les constructeurs français qui sont en vedette.

De temps, en temps, on peut
être un peu chauvin et saluer ce bouquet tricolore de nouveautés qui égaie ce Salon de l'auto de Genève dédié d'habitude aux bolides rutilants chez Ferrari, Porsche ou
Aston Martin. La Suisse, qui n'a pas de constructeur propre, n'a aucun complexe
vis-à-vis des grosses cylindrées. Mais ce sont au contraire des citadines et
des voitures moyennes qui ont tenu la vedette. Avec d'abord la nouvelle du
début de la semaine : la voiture européenne de l'année, c'est la Peugeot

  1. Elle arrive devant deux voitures électriques la BMW i3 et la Tesla. 

La 308, mais aussi la 108 sur le
même stand qui renouvelle la 107, est toujours fabriquée en république
tchèque sur les mêmes chaînes que la Citroën C1 et la Toyota Aygo. Mais là,
elle ressemble vraiment à une Peugeot.

Chez Citroën on est également
persuadé qu'il faut se différencier. Et on attend pour l'été le Cactus, ce vrai
faux 4X4 bon marché protégé par ses coussinets.

Mais c'est sur le stand Renault
que l'on fêtait la Twingo 3e génération avec le retour du tout à
l'arrière, 40 ans après la R8.

Des nouveautés qui devraient
booster les bons résultats des marques françaises en tout cas sur le marché
français. Peut-être un signe de fin de crise.