La "Cactus" de Citroën passée au crible

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Focus sur une voiture surprenante chez Citroën. D’abord par son nom : Cactus...

Focus sur une voiture surprenante chez Citroën. D’abord par son nom : Cactus , un nom qui s’affiche sur tous les panneaux et les spots télés ces jours-ci pour désigner la silhouette, plutôt originale, de la nouvelle Citroën. Et  qui pique la curiosité pour faire un jeu de mot facile comme Jacques Dutronc dans sa chanson des années 60.

Et comme c’est une voiture inclassable, moitié berline, moitié 4X4,la première question c’est : "un" cactus ou "une" cactus. Anne Rutman, chef du projet chez Citroën préfère retenir la deuxième possibilité.

 

Reste à explorer l’engin. A priori, on dirait une pub pour matelas. La faute aux airbumps, ces boucliers en plastique qui tapissent les portières et la face avant. Des bulles emplies d’air qui ne vous protégeront pas d’un collision latérale avec un camion, mais qui vous éviteront tous ces petits chocs dans les parkings qui ruinent une carrosserie.

A l’intérieur, changement d’atmosphère, c’est ameublement, maroquinerie et tablette tactile. On est presque dans le luxe. Presque, parce que les plastiques durs garnissent le bas de la planche de bord et parce que la plupart des versions sont encore équipées d’une boite de vitesse manuelle rugueuse. Alors que la boite robotisée pas parfaite, mais bien améliorée n’équipe qu’un seul moteur diesel, celui de 92 chevaux et un essence de 98 chevaux. A quand l’excellente boite automatique qui équipe d’autres modèles chez PSA et qui est à peine plus chère (1.500 e au lieu de 900) ? En tout cas, cette boite sans embrayage, se commande avec trois boutons au tableau de bord et surtout, elle donne droit à la fameuse banquette avant et non plus aux sièges séparés. C’est pratique et ça donne un petit coté rétro.  

Citroën refuse la désignation "low cost" et ne parle plus de voiture essentielle. Pourtant, les vitres arrières qui s'entrebâillent et le dossier de la banquette arrière qui se rabat d’une seule pièce confinent à la pingrerie, et du coup, la Cactus est plus légère que son prix. La Cactus  démarre à 14.000 € mais peut monter à 23.000 € et plus, avec de multiples options, mais toujours sans malus, car la Cactus , comme son nom l’indique, est d’une sobriété exemplaire en essence comme en diesel.

 

Vous êtes à nouveau en ligne