VIDEO. On a testé "Dream Daddy", le jeu de drague gay dont les ventes affolent les compteurs

Plus de 100 000 personnes ont été séduites par ce jeu en une semaine.

Playerunknown's Battlegrounds, jeu de survie ultraviolent, a du souci à se faire. Dream Daddy, jeu vidéo indépendant qui se présente comme une "simulation de drague de papa", a réussi à se hisser à la deuxième place des titres les plus vendus sur la plateforme Steam lors de la semaine du 23 juillet, rapporte Jeuxvideo.com mercredi 26 juillet. Franceinfo a essayé cet ovni, et vous propose de le découvrir en vidéo.

Créé par les Américains de Game Grumps, dont la chaîne YouTube compte 4 millions d'abonnésDream Daddy est un jeu du genre "visual novel" qui se joue en solitaire. Le joueur y incarne le père veuf d'une jeune Amanda, qui déménage dans une nouvelle ville.

Sept cœurs potentiellement à prendre

Au fil des rues, il y rencontre sept autres papas qui cherchent tous un nouvel amour. Il y a Mat, le patron d’un café spécialiste des jeux de mots pourris, Brian, le papa-poule qui possède un chien particulièrement mignon, Joseph, le voisin très fort pour créer du malaise, Craig, l’ami de fac retrouvé par hasard, et enfin Robert, le bad boy qui aime un peu trop le whisky.

A la manière d'un livre dont vous êtes le héros, plusieurs options sont proposées durant les différentes scènes de dialogue du jeu. En fonction des réponses apportées, certains protagonistes se vexent ou se rapprochent au contraire du personnage principal.

Le jeu, qui coûte quinze euros, n'est pour le moment disponible qu'en anglais. Mais au vu du succès critique et des chiffres de ventes plus qu'encourageants (plus de 100 000 ventes en une semaine), Game Grumps pourrait être tenté de traduire son titre.

Vous êtes à nouveau en ligne