Un créateur de jeux vidéo reçoit la Légion d'honneur, une première en France

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

C'était une première. Hier soir, un créateur de jeux vidéo a reçu la Légion d'honneur. Son nom : David Cage, fondateur du studio Quantic Dream et de nombreux jeux qui ont fait le tour du monde. 

19h38, les Tshirt Zelda ou Mario ont laissé place au costume cravate dans un salon feutré du ministère du Redressement Productif. Des amis, la famille, queques journalistes, Fleur Pellerin, ministre déléguée à l'Economie Numérique, remet la légion d'honneur à un créateur de jeu vidéo. Une première en France.

L'heureux élu s'appelle David Cage, 44 ans, l'un des patrons du studio Quantic Dream installé près de Paris. Un créateur qui démarre sa carrière il y a 17 ans avec The Nomad Soul dont David Bowie composa la musique. 

Puis ce sera Fahrenheit , Heavy Rain et le récent Beyond : Two Souls avec deux acteurs hollywoodiens Ellen Page et Willem Dafoe, des jeux qui rayonnent dans le monde entier, des jeux où l'émotion joue un rôle phare alliée à un sens cinématographique de la narration et du cadre. La morale du joueur est souvent intérrogée dans ses oeuvres, triturée, questionnée. Ce qui lui vaut aussi pas mal de détracteurs.

Un créateur mais aussi un entrepreneur, puisque son studio Quantic Dream est passé de cinq à à plus d'une centaine d'emplés aujourd'hui. Mais une légion d'honneur, c'est aussi une affaire de symbole. Le secteur du jeu vidéo français, autrefois pionnier, a perdu des milliers d'emplois en 10 ans.

Vous êtes à nouveau en ligne