Quand le jeu vidéo se frotte aux sentiments

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Loin de la guerre ou des stades de foot, le jeu vidéo propose également des univers personnels voire poétiques.

Au cinéma, on les qualifierait de films "Art et Essai". Des jeux
vidéo qui n'hésitent pas à afficher des ambitions picturales dignes des
peintres ou à explorer des thèmes ou des sentiments complexes. Et cet automne est
riche en la matière.

Brothers : A Tale of Two Sons , un véritable
crève-cœur creusé dans un Moyen-Age un brin fantastique.

C'est le cas avec Brothers : A Tale of Two Sons , un véritable
crève-cœur creusé dans un moyen-âge un brin fantastique. L'histoire : Celle de
deux mômes, deux frères ayant déjà perdu leur mère et qui, pour sauver leur
père malade, vont entreprendre un long voyage initiatique parsemé de pièges et
d'embûches. Un côté de la manette pour contrôler l'aîné, l'autre pour le cadet,
chacun a sa manière d'être et de vivre aussi bien le deuil que les nouvelles
rencontres.  Et même si cette balade agitée se révèle courte, Brothers : A
Tale of Two Sons
s'affiche comme un mélo rare, une expérience de jeu qui va droit
au cœur.

Dans la peau d'un fonctionnaire de l'immigration. Telle est la proposition
du jeu Papers, Please

Dans la peau d'un fonctionnaire de l'immigration. Telle est la proposition
du jeu Papers, Please sur PC et Mac. Le jeu commence et vous venez de
gagner la loterie du travail de votre pays, Arstotzka. Vous prenez alors vos
fonctions. Cet état communiste vient en effet d'ouvrir ses frontières au monde
extérieur après un long isolement, vous prenez place derrière le guichet, la
file d'attente est déjà longue. Vos armes : deux tampons, un vert et un rouge,
et un bon coup d'œil pour vérifier la foule des documents administratifs à
fournir. Jour après jour, la difficulté se corse, jour après jour, la routine
s'installe, jour après jour, les drames humains se succèdent, visibles sur le
visage des demandeurs. Un réalisme lugubre, moche même du côté des graphismes,
ce qui n'empêche par la morale du joueur d'être interrogée, triturée, lui qui
doit aussi faire du chiffre pour nourrir sa famille. Papers Please , un
formidable miroir de l'actualité, c'est à jouer sur PC et Mac.

Une petite fille invisible poursuivie par des démons tout aussi imperceptibles.
Sauf que leurs silhouettes se révèlent... sous la pluie

Rêve ou cauchemar, Rain à jouer sur PS3 mise plutôt sur la poésie de son
univers et de son histoire, le récit d'un petit garçon qui voit de sa fenêtre
une petite fille invisible poursuivie par des démons tout aussi imperceptibles.
Sauf que leurs silhouettes se révèlent... sous la pluie. Et justement, Rain est à la
fois urbain et pluvieux, et il va falloir mener ce petit garçon à travers les
gouttes d'un beau graphisme poétique. Même si l'on a du mal à l'accrocher à des
êtres fantastiques, le pari formel est bluffant, vivifiant. Rain , c'est à
télécharger sur Playstation 3.

Vous êtes à nouveau en ligne