La Wii U transforme les joueurs en artistes

Une exposition originale, qui se tient à Nuremberg en Allemagne, dévoile les dessins de joueurs de la Wii U. La console de Nintendo permet en effet de dessiner sur le GamePad et de partager les dessins sur un réseau social. Certains dessins sont présentés comme de véritables œuvres d'art.

Ou comment passer du salon à une salle d'expo. C'est en Allemagne que ça se
passe, dans la ville de Nuremberg. Dès samedi 4 mai, 12.000 dessins produits
par plus de 170 artistes amateurs seront présentés au Printing Miiverse Art
Show. Des artistes amateurs qui sont à la base des joueurs de console Wii U, une
Wii U qui a la particularité d'incorporer un réseau social qui invite notamment
les dessinateurs en herbe à s'exprimer. Avec souvent, des perles.

Parmi eux, un Français, Olivier Baty. Un de ces dessins a été sélectionné dans cette
exposition pas comme les autres. Et certains de ses dessins peuvent lui prendre
3 ou 4 heures. Celui présenté à Nuremberg représente une des héroïnes de la
série Game of Thrones. Du coup, la fierté est grande d'être exposé comme un
véritable artiste. Et si voulez découvrir ces oeuvres étonnantes, c'est sur le
site miiverseart.com. A noter que ce réseau social Miiverse est désormais
disponible sur Internet, où que l'on soit. Le lien est ici.

Les jeux vidéo seraient bénéfiques pour les personnes âgées

Des chercheurs
de l'Université de l'Iowa aux Etats Unis ont observé des centaines de personnes
de plus de 50 ans dont l'occupation principale était de... jouer. Des seniors
qui ont montré des signes d'amélioration de leurs capacités cognitives,
reculant ainsi de plusieurs années le déclin lié à la vieillesse. Le but des
chercheurs : comprendre pourquoi, en vieillissant, on perd ces fonctions
majeures du cerveau comme la mémoire, l'attention, la perception ou la
résolution de problèmes. La méthodologie de cette étude est simple : près de
700 personnes en bonne santé réparties en quatre groupes témoins séparé en
différentes tranches d'âge : les 50-64 ans et les plus de 65 ans. Un groupe
devait jouer à de simples mots croisés sur ordinateur, les trois autres à un
jeu vidéo baptisé "Road Tour" où il fallait identifier un modèle de voiture
grâce à l'image furtive d'une plaque d'immatriculation. Le but étant de monter
en niveaux de difficulté en faisant apparaître la plaque de moins en moins
longtemps. Conclusion : quelle que soit la vitesse de départ, l'entraînement
fait reculer le déclin cognitif.
Testés au bout d'un an, les groupes qui ont
joué au moins 10 heures ont gagné trois ans, selon l'étude. Le groupe ayant
joué quatre heures de plus à même bénéficier de quatre ans de recul du déclin
cognitif, dépassant ainsi les joueurs de mots croisés sur le plan de la
concentration, de la vitesse et de l'agilité à passer d'une tâche à une autre. Pourquoi
le jeu vidéo procure-t-il autant de bénéfices aux personnes âgées ? Il
accélérerait tout simplement les capacités cognitives en ouvrant à une vision
plus panoramique. Avec l'âge, les chercheurs explique que la vue se restreint à
une sorte de "tunnel". Une étude qui pourrait créer de nouveaux leviers de
croissance pour l'industrie du jeu vidéo même si une autre étude récente
affirme que plus on vieillit, moins on s'intéresse aux jeux vidéo. Le chercheur
a ainsi crée un outil pour quantifier les sujets abordés par les utilisateurs,
de Facebook selon leur âge et leur sexe. Conclusion : plus ils vieillissent,
plus les gens parlent de politique, de philosophie et de météo et moins de jeu
vidéo.

"Far Cry 3 : Blood Dragon", hommage potache à ces films des années 80

Dans l'actualité des sorties, on trouve d'ailleurs un jeu qui s'inspire des
années 80. Robocop, Cobra, Commando, Predator, Rambo, Terminator ou encore
Tron, les films des années 80, voilà l'inspiration d'un jeu entre action et
dérision. Son titre : "Far Cry 3 : Blood Dragon", hommage potache à
ces films des années 80
à la testostérone proéminente. En se basant sur le jeu
d'aventure jeu Far Cry 3, les concepteurs de Blood Dragon ont imaginé un
scénario de série Z sur des décors bleu néon. Dialogues clichés, corps musclés,
cigares et gros flingues, de la science-fiction ringarde et plaisante où le
gentil doit tuer le méchant sur une île hostile rempli de dinosaures fluo, une
bataille de militaires mi-homme mi robot. Un script épouvantablement attirant
comme une madeleine de Proust inavouable, comme au bon vieux temps de l'enfance
sans souci. "Far Cry 3 : Blood Dragon", la belle surprise de ce
printemps, aussi peu sérieux que divertissant, c'est disponible en
téléchargement pour une quinzaine d'euros sur consoles et PC.

Cette semaine, c'est aussi le retour d'un jeu de stratégie qui a marqué l'histoire
du jeu vidéo. "Age of Empires II HD" fait son comeback sur PC. Dans un
contexte médiéval, on croisera de grandes figures historiques, de Jeanne d'Arc
à Gengis Kahn. Le but : construire un empire et régner en maître le monde. 18
civilisations s'étendent ainsi sur plus d'un millier d'années. "Age of Empires
II", le jeu original, était sorti en 1999 et en version haute définition en 2013,
c'est toujours un must, un charme dingue et des heures et des heures de jeu
avec toutes les extensions possibles, c'est disponible sur PC pour un peu moins
de 20 euros, ça les vaut encore.

On termine avec une bataille de super-héros. "Injustice : les dieux
sont parmi nous"
, c'est le nom de ce jeu fait de duels et de bastons entièrement
dédié aux personnages de l'univers DC Comics. Superman, Batman, Lex Luthor, Le
Joker, Flash, Green Lantern, des combats plaisants même si brouillons et
pas franchement beaux. L'intérêt est ailleurs, dans l'histoire. Avec le
portrait d'un Superman en colère qui va devenir le leader d'un régime
totalitaire censé préserver la paix dans le monde. Sauf que Batman et ses
alliés vont résister à cette dictature. "Injustice : les dieux sont parmi
nous",, disponible depuis le 18 avril sur Xbox 360, PS3 et Wii U, 50 euros
environ.

Vous êtes à nouveau en ligne