En direct du monde. De la Syrie à l'Autriche : dans les pas d'un demandeur d'asile avec le jeu vidéo "Path Out"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

En Autriche, un jeu vidéo nommé “Path Out” sort jeudi 2 novembre. Inspiré de l’histoire d’un jeune Syrien, il a pour but d’obtenir le statut de réfugié après un parcours de combattant à travers l’Europe.

Le jeu vidéo "Path Outsort jeudi 2 novembre. Basé sur une expérience vécue, il retrace le parcours d’un jeune réfugié syrien, Abdullah Karam, 21 ans, qui vit actuellement en Autriche. Il a d’ailleurs participé à l'élaboration de "Path Out", au côté du studio indépendant Causa Creations.

Un an de périple à travers plusieurs pays

Abdullah vient de la ville de Hama, située au nord de Homs en Syrie. En 2014, il décide de quitter son pays. Il a alors 18 ans et part seul vers la Turquie, où il retrouve son grand frère. Ensuite, il traverse plusieurs pays, non sans dangers, et arrive finalement en Autriche en 2015, où il obtient le statut de réfugié. C’est dans ce pays qu’il rencontre par hasard les membres de Causa Creations. Ensemble, ils décident de créer ce jeu.

Le premier volet qui sort jeudi se concentre sur le début de son périple, lorsqu’il vit encore en Syrie, jusqu’à sa fuite vers la Turquie. Le joueur est alors dans la peau d’Abdullah, dans sa maison avec sa famille, et constate progressivement les ravages de la guerre : des coupures d’électricité à la violence dans les rues. Il faut alors s’enfuir en évitant les soldats et les champs minés. Originalité du jeu : Abdullah apparaît à l’écran via des vidéos de style YouTube, dans lesquelles il commente la partie en cours, non sans humour.  

Un combat contre les préjugés 

Actuellement, les conservateurs et l’extrême droite sont en pleine négociation en Autriche pour former le futur gouvernement, après les élections législatives du 15 octobre dernier. Ces deux partis sont considérés hostiles aux réfugiés. Avec ce jeu, Abdullah Karam espère pouvoir combattre les préjugés sur les Syriens. "Le principal but de ce jeu, c’est de changer le point de vue du joueur", explique Abdullah Karam. "Pas de manière définitive mais au moins pour un instant afin qu’il connaisse et qu’il ressente cette expérience", précise-t-il. C’est pour cette raison que ce n’est ni un film, ni un livre mais un jeu où l’on expérimente un parcours de réfugié. "Vous faites ce périple", souligne le jeune homme.

Vous avez une idée de ce à quoi ressemblent la Syrie et les Syriens. Ce sont juste des gens comme vous.

Abdullah Karam

franceinfo

Aujourd’hui, Abdullah étudie l’informatique à Salzbourg. Son rêve est de devenir producteur de jeux vidéo à plein temps. Il nourrit ce rêve depuis son enfance. En tout cas, l’aventure avec Causa Creations devrait continuer puisque d’autres volets sont prévus. Ils raconteront la suite du parcours d’Abdullah. Mais pour cela, le studio a besoin d’argent. Il est d'ailleurs proposé de faire un don en téléchargeant ce premier volet du jeu, qui est gratuit.

Vous êtes à nouveau en ligne