Semences bios et variétés anciennes obligatoires pour un jardin bio ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La "morte saison" est la période idéale pour choisir ses graines potagères. Elles peuvent être achetées en jardinerie, sur catalogue ou sur Internet. Claude Bureaux vous explique aussi comment prendre soin de vos cycas, ces plantes qui ressemblent à des fougères arborescentes.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Julien, à Savigny-sur-Orge dans l'Essonne m'écrit : "Je désire cultiver mon jardin en bio. Doit-on impérativement utiliser des semences bio et choisir des variétés anciennes ?"

Julien, les graines bios sont produites selon un cahier des charges précis. Souvent, les semenciers bios sont des défenseurs des variétés dites "anciennes" ou "méconnues". Il n'est pas indispensable d'utiliser ces variétés historiques pour cultiver son potager d'une façon respectueuse de l'environnement.

Les variétés nouvelles sont créées pour répondre aux besoins des jardiniers, elles sont souvent plus performantes en termes de rendement, de résistance aux maladies et parfois de goût.

Il faut savoir que l'expression "variété ancienne" peut prêter à confusion, car l'adjectif semble indiquer qu'il s'agit de variétés cultivées par nos aïeux. En réalité, ce n'est pas toujours le cas. Sont souvent classés comme légumes anciens ou oubliés des espèces botaniques comme le chervis, le crambe, le plantain corne-de-cerf ou la bourrache. Sont aussi nommées anciennes des variétés d'amateur qui sont destinées au jardin familial et non qu'une production à but commercial, comme la carotte blanche demi-longue des Vosges, le poireau perpétuel, le radis rave jaune d'or ovale ou la tomate merveille des marchés. Certaines variétés locales ou de terroir sont soigneusement conservées comme le haricot tarbais ou la vraie carotte nantaise. Et elles apparaissent souvent sur les catalogues spécialisés. Quelques soient les variétés choisies, nouvelles, F1 ou dites anciennes, vous obtiendrez une production bio si vous cultivez sans engrais chimiques de synthèse ou pesticides, tout en respectant la saisonnalité et la rotation des cultures.

Elodie à Paris m'écrit : Les feuilles de mon cycas jaunissent et se dessèchent, est-ce une maladie ? Dois-je lui apporter de l'engrais ?
 

Elodie, les cycas aiment la lumière et une atmosphère tempérée toute l'année, minimum 13°. Maintenez le terreau frais et arrosez avec un engrais liquide du commerce pour plantes vertes, environ une fois par mois, de mars à septembre. En cette saison, n'apportez aucun engrais. Le rempotage dans un pot légèrement plus grand dans un bon mélange de terreau et de sable grossier (pour faciliter le drainage) est conseillé tous les deux, trois ans.

Je ne connais pas de  maladies spécifiques aux cycas mais je sais qu'ils craignent les excès d'humidité et l'eau stagnante dans la soucoupe, les courants d'air et les cochenilles que vous pourrez facilement combattre avec un anti-cochenille du commerce ou avec du savon noir.

Vous êtes à nouveau en ligne