Réussir la culture des ancolies

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Claude Bureaux, le maître-jardinier de France Info, conseille cette semaine Claudie qui n'arrive pas à cultiver des ancolies.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Claudie vit en Normandie. Elle est déçue par sa culture d’ancolies. Sa grand-mère était envahie par les ancolies. Claudie elle, n’arrive pas à les conserver. Cette belle plante herbacée, vivace, que les botanistes nomment aquilegia, est normalement rustique sous le climat normand. Il en existe une soixantaine d’espèces et de nombreux hybrides horticoles.

On trouve  couramment dans nos forêts une espèce sauvage que l’on appelle "ancolie commune" ou "vulgaire". Cependant, certaines ancolies botaniques ou horticoles ne sont pas toujours faciles de culture. Elles s’hybrident vite entre-elles, ne vivent pas très longtemps et sont sensibles à de nombreuses maladies (comme l’oïdium entre autres) ainsi qu’aux limaces et aux escargots.

L'ancolie n'aime pas les terres calcaires

Il faut faire périodiquement des semis, et surveiller de près les massifs en été. Surtout après la floraison. Il faut savoir que cette plante exige des terres profondes, peu calcaires. Elle aime le soleil, mais supporte bien les expositions mi-ombre. Les semis d’ancolies, en place peuvent être faits en avril-mai.

Je vous conseille de mettre vos graines une quinzaine de jours, dans le bac à légumes du réfrigérateur avant de semer. 

Evitez le repiquage, les racines sont assez fragiles. On peut aussi pratiquer à l’automne la division des souches, mais celle-ci ne donne pas toujours de bons résultats.

 

L'ancolie de collection : difficile à cultiver

En saison, évitez d’arroser le feuillage, afin d’éviter le développement du blanc. Attention ! Si la maladie touche gravement le bouquet : le plus efficace reste encore de rabattre l’ensemble de la plante. Elle repoussera avec une vigueur nouvelle.

 

Si vous n’avez pas de présence régulière au jardin, évitez d’acheter dans les fêtes des plantes des ancolies de collection, qui demandent  à être bichonnées. Contentez-vous de cultiver l’ancolie des jardins, l’ancolie hybride ou l’ancolie dite à "fleurs dorées" qui sont très faciles de culture.

 

Je vous recommande la lecture du dernier ouvrage de Noémie Vialard le Jardin spontané aux éditions Delachaux et Niestlé.

 

 

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne