Ralentir la croissance d'un sapin de Noël replanté ?

Les questions des auditeurs et les réponses de Claude Bureaux. Mais avant, les conseils de saison.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Domie nous a écrit : "Je viens
de découvrir des grappes de tomate cerise sur des pieds qui ont poussé dans une
zone où ma fosse septique se vide. Pensez
vous qu'elles sont consommables vu de quoi elles se "nourrissent" ?

Jean-Pierre, lui,  a
replanté, il y a une douzaine d'années, un "sapin" de Noël acheté en
pot. Il ne s'agit pas véritablement d'un sapin mais plus probablement d'une
variété d'épicéa.

Toujours
est-il qu'aujourd'hui, sa hauteur atteint 4 à 5 mètres et il craint  qu'en
grandissant encore, ses racines n'endommagent un petit mur voisin situé à 3 ou
4 mètres, légèrement en contrebas. Y
aurait-il un moyen de freiner (voir de stopper) sa croissance ? Est ce que lui
couper la tête serait efficace pour cela ?

Gaspard  habite Paris.  Son
rhododendron refleurit depuis début novembre sur mon balcon, tous les boutons
sont éclos et les fleurs s'épanouissent. Il se demande désormais ce qu'il fat faire : Couper les fleurs pour laisser la plante se reposer
pendant l'hiver ? Laisser faire et couper dès que cela fane ?

 Enfin, Nathalie a planté,
il y a 3 ans, un cerisier à huit branches avec un tronc d’une hauteur hors
terre de 2 mètres. Les branches aussi sont très hautes. Elle veut savoir à quelle
période de l'année doit-on couper les branches et à quel niveau ?

Vous êtes à nouveau en ligne