Potager : les légumes rares deviennent tendance

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Dans le rendez-vous "Jardin" du week-end, le maître-jardinier Claude Bureaux nous fait découvrir des légumes inédits aux qualités gustatives originales.

Aujourd’hui, les nouveaux jardiniers désirent cultiver au jardin potager des légumes inédits aux qualités gustatives originales. Cerfeuil, tubéreux, poire de terre, onagre, bardane, carotte blanche, goji, persil tubéreux et autres capucines tubéreuses sont aujourd’hui bien présents dans les jardins familiaux.

Un délicieux tubercule est actuellement très recherché sur les étals des"maraichers bio". Je veux parler ici de l’Oca du Pérou. Ce légume racine est un oxalis qui se récolte en octobre. Les tubercules sont cuisinés (sans épluchage) à la vapeur ou revenus au beurre. Les jeunes feuilles de l’ovalis tuberosa peuvent également se consommer en "mesclun".

La plantation se fait en avril-mai dans un sol bien ameubli et riche en compost. Comme les pommes de terre, il faudra les butter en saison. L’Oca du Pérou ne craint pas la canicule. Les arrosages doivent être réguliers mais sans excès. Je ne le connais pas de maladie spécifique, ni de ravageurs.

Au Mans dans la Sarthe, Entre cours et jardins, cette fête de plantes parrainée par la Société Nationale d’Horticulture de France est organisée depuis 8 années dans la cité Plantagenêt. Elle nous propose de découvrir autrement une dizaine d’escaliers, mis en scène par les fleuristes, les décorateurs, les associations et les espaces verts de la ville. Une centaine d’exposants, des conférences et une rencontre interactive autour des plantes sauvages comestibles au Potagenêt. 

A Borest dans l’Oise, Pépinières et plantes d’exception dans le parc et Jardin de Saint-Vincent. Plus de 40 pépiniéristes spécialisés venant de toute l’Europe vont présenter leurs collections de plantes rares ou méconnues ainsi que leurs dernières obtentions. Le thème de cette exposition-vente est cette année "feuillages, fruits et fleurs d’automne". Comme dans  un "show-room" vous pourrez (tout en vous promenant) découvrir et admirer in-situ des végétaux exceptionnels.

Et pour ceux qui ont choisi de ranger ce week-end leur garage ou leur cabane de jardin et de se débarrasser de leurs pesticides chimiques de synthèse, je vous rappelle que les enseignes de jardinerie Botanic collectent tous les produits entamés ou non-utilisés . Ils seront pris en charge par les spécialistes de la gestion de déchets. En échange de ces produits qui seront détruits chaque participant recevra un bon d’achat de 5 euros.

 

Vous êtes à nouveau en ligne