Plantes dépolluantes : mythe ou réalité ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

C'est une plante que l'on appelle "Langue de belle-mère". Notre maître jardinier Claude Bureaux évoque aujourd'hui son action dépolluante. Il répond aussi à une question d'un auditeur sur le développement des mousses dans ses framboisiers.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Certains végétaux peuvent avoir des actions dépolluantes. Éléonore demande s’il est vrai que la Sanseveria, Langue de Belle-Mèr e, est une plante dépolluante pour la maison.

Mais le jardinier que je suis a du mal à confirmer l’efficacité de ces végétaux.

Il faut savoir que les plantes dites dépolluantes ont une réelle action. En transpirant, elles améliorent l’air ambiant et par leur feuillage certaines d’entre-elles absorbent nombre de polluants. Mes connaissances de jardinier s’arrêtent là !

 

Place aux scientifiques : la notion de plantes dépolluantes est venue de la NASA qui avait un programme de purification de l’air des stations spatiales.

 

En France, des facultés de pharmacie ou des organismes de recherche ont travaillé sur ce sujet. Nul doute que dans peu de temps, notre façon de considérer les plantes d’appartement va changer.

De nombreuses publications ont déjà paru à ce sujet. Alors, les Langues de Belle-mère pouvant nous aider à purifier l’air de la maison, pourquoi pas ?

Comment se débarrasser de la mousse ?

Jean-Marc voudrait se débarrasser de la mousse qui envahit ses framboisiers et ses cassissiers plantés le long du mur de sa maison. La mousse apparaît généralement à exposition nord et sur les plantes installées en espace confiné. Les sols lourds, compacts, mal drainés sont aussi favorables au développement de mousses.

Je vous conseille de bien dégager vos arbustes "à petits fruits" en binant régulièrement autour des pieds. Décompactez la terre à l’aide d’un "croc à pomme de terre" ou d’une fourche bêche. Ôtez à la main le maximum de mousse.

Faites une taille de nettoyage pour faciliter la circulation de l’air dans les touffes. Supprimez le bois mort et les tiges de cassissiers et de framboisiers qui ont fructifié cet été. Lors du labour d’hiver, amendez les sols-lourds avec du sable de rivière, du gravier, des tourteaux de Neem, de la cendre de bois et si le sol est siliceux avec de la chaux.

 

En préventif au printemps, pulvérisez des produits à base de fer de magnésium ainsi que de la bouillie Bordelaise.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne