Ne pas confondre l'ambroisie, plante invasive, et l'armoise curative

Édouard à Lyon nous demande : Est-il possible en début de saison de différencier dans une friche les jeunes pousses d’ambroisie et celles de l’armoise ?

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Edouard, l’ambroisie présente de plus en plus dans l’hexagone est une espèce dite invasive, cette peste végétale doit être combattue avec vigueur et détruite !

Le pollen de l’ambroisie à feuilles d’armoise provoque des allergies redoutables qu’il ne faut pas confondre avec le rhume des foins, provoqué par les graminées.

L’armoise commune, nommée par les jardiniers herbe de la Saint-Jean, peut pousser dans les mêmes friches. C’est une plante dont les feuilles et les fleurs ont été largement utilisées dans la pharmacopée des moines-jardiniers, pour combattre les troubles de la digestion.

Il est vrai que les feuilles de ces plantes peuvent être confondues.

(L'armoise utilisée en pharmacopée contre les troubles de la digestion © Fotolia)

En début de saison, à l’état de plantule, l’ambroisie a des feuilles d’un vert franc et sont poilues. En saison, elles restent d’un vert vif alors que celles de l’armoise commune ont une face inférieure blanchâtre.

Les fleurs de l’ambroisie sont jaunes et celles de l’armoise sont blanchâtres ou gris-verdâtres.

Les tiges de l’ambroisie sont couvertes de poils blancs et n’ont aucune odeur ;

Les tiges de l’armoise sont glabres et ont le parfum caractéristique du génépi ou de l’estragon.

Il faut savoir que les pollens de l’ambroisie, dispersés selon les régions de juillet à fin août, sont transportés par le vent, quelquefois à plusieurs dizaines de km de leur source…

Un ultime conseil : débarrassez-vous impérativement de l’Ambroisie !

Ce weekend, les apprentis jardiniers paysagistes seront à l’honneur à Suresnes dans les Hauts de Seine non loin de Paris.

Jardins en Seine aura le plaisir d’accueillir les sélections régionales de la 44e édition des Olympiades des métiers.

(Radio France)

Créé en 1999, ce concours international donne une vision globale et concrète du métier de paysagiste, qui va de la connaissance des végétaux à l’urbanisme.

En préparation à la compétition internationale qui se déroulera à Abu Dhabi en octobre 2017, les jeunes jardiniers réaliseront en situation réelle un aménagement paysager qui rencontre toutes les difficultés techniques du métier, notamment en zone urbaine.

Pour se rendre à Jardin en Seine :

Rejoignez la terrasse du Fecheray à Suresnes au pied du Mont Valérien. RER, Tram, Bus,

Arrêts : Suresnes Mont Valérien

               Suresnes Longchamp

De 10h à 20h

Venez nombreux pour admirer les réalisations de la nouvelle génération de jardiniers.

 

Vous êtes à nouveau en ligne