Mômes trotteurs. "Espèces en voie d'illumination", magique balade nocturne avec Charlène, Léonard et Mathurin.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Au Jardin des Plantes, à Paris, l'exposition "Espèces en voie d'illumination" est ouverte tous les soirs de 18h à 23h jusqu'au 15 janvier. Elle fait réfléchir petits et grands sur la préservation de la biodiversité.

"Bonjour Léonard ! Que penses-tu de cette exposition ?", demande Charlène à Léonard. "Elle est belle parce qu’elle est illuminée et les animaux sont plus vrais que nature !" lui répond-il. Et son petit frère Mathurin d’ajouter : "l’entrée est jolie parce qu’on voit des dinosaures."

Ces trois Mômes trotteurs sont tout de suite fascinés par les lanternes spectaculaires qui représentent des tyrannosaures et autres tricératops. Des animaux disparus il y a 65 millions d’années. "Là, on voit des mammouths : la maman avec son petit. Ces animaux sont faits en tissu", précise Charlène. Et quand c’est la nuit, tout s’allume c’est magnifique, c’est magique !"

Entrée de l\'exposition \"Espèces en voie d\'illumination\" au Jardin des Plantes, à Paris.
Entrée de l'exposition "Espèces en voie d'illumination" au Jardin des Plantes, à Paris. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

La nuit tous les chats sont gris, ici, les animaux scintillent

Ces structures lumineuses monumentales qui peuvent atteindre 15 mètres de haut sont fabriquées avec de la soie. Elles sont conçues en Chine par le Festival des Lumières chinois (China Light Festival). "Là, on est sur la banquise avec les ours blancs. On dirait que la maman et son petit vont tomber de la glace. Chaque mois, il faudrait circuler pendant deux semaines sans voiture avec trottinettes, rollers, vélos comme ça on arrêterait de polluer la planète, du coup la banquise ne fondrait plus !", suggère Charlène. "En fait, il faut qu’on nettoie la terre, renchérit Mathurin. On prend un balai géant et on nettoie toute la planète!"

"Ah ! trop stylée, la grenouille sur la feuille !"

"Les bisons sont très gros, note Léonard. A l’arrière, ils ont une peau nue et à l’avant des poils avec des cornes. Et ils peuvent faire de lourdes charges." "Ah oui, un bison il peut m’aider pour faire les courses !", rigole Charlène.

Puis on entre dans la Ménagerie en traversant un gigantesque requin blanc de 30 mètres de long. "Allez, on va voir les perroquets ? Ah trop stylé, la grenouille sur la feuille !"  Plus loin, on croise pandas, éléphants et girafes. Ici, les vrais animaux côtoient les faux."Il y a des espèces de grosses lanternes bleu turquoise. Et les papillons sont en train de voler à travers ces lanternes. On dirait vraiment que ce sont des vraies, c’est magnifique !"  

Charlène, Léonard et Mathurin dans la Ménagerie du Jardin des Plantes, à Paris, au coeur de l\'exposition \"Espèces en voie d\'illumination\".
Charlène, Léonard et Mathurin dans la Ménagerie du Jardin des Plantes, à Paris, au coeur de l'exposition "Espèces en voie d'illumination". (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

Le crocodile et le paon fier

"C’est quand qu’on va voir les rats lumineux et les serpents ?", interroge Mathurin. "Viens, viens ! Il est par là !", crois savoir Charlène. Lui, c’est le serpent enroulé autour d’un arbre. "On dirait vraiment un vrai. S’il vient vers nous, là je hurle et je pars dans la cage des porcs épics !" tremble Charlène avant de remarquer "le beau paon fier, il nous montre son plumage !". "J’ai l’impression qu’il y a une histoire entre le crocodile et le paon, murmure Léonard. Un peu comme dans une fable de La Fontaine. Ce crocodile fait exprès d’avoir mal à une dent, et du coup, il crie pour attirer le paon à lui. Mais le crocodile qui a faim lui prend toutes ses plumes." Morale de l’histoire ? "Ne pas te confier à quelqu’un que tu ne connais pas."

Vous êtes à nouveau en ligne