Jardin. Rajeunir une haie

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Comment bien tailler ses haies ? Et à quelle saison ? 

Jean-Pierre m'écrit de Suresnes dans les Hauts de Seine : "Nous possédons une vieille haie qui nous protège du regard des voisins. Elle est composée de noisetiers, d'ifs, de faux cyprès, de forsythias et d'autres arbustes dont je ne connais pas le nom. Nous voudrions la désépaissir et favoriser les repousses de la base sans risquer de nuire à la végétation."

Jean-Pierre, on peut effectuer une taille sévère des haies, sans les déséquilibrer ou nuire à leur développement.

Les jardiniers appellent cela le rajeunissement ou le recépage

Les vieilles haies ont des racines profondes et bien en place qui, au printemps, vont fortement nourrir les bourgeons qui se forment sur les troncs ou autour de la souche. Ils produisent alors des pousses nombreuses et vigoureuses. Dès la chute des feuilles, l'hiver est le meilleur moment pour rajeunir les arbrisseaux à feuilles caduques. Mars-avril est préférable pour les persistants.

Si vous désirez garder l'aspect "écran" de votre haie, procédez en deux temps. Sur deux ans. 
Cet automne, coupez les branches sur un seul côté en gardant bien le squelette qui alimente le côté épargné. En été, dès que les repousses atteignent 10 à 15 cm, épointez-les pour les inciter à se ramifier et à densifier la haie. Attendez l'hiver suivant pour supprimer l'autre côté.

Attention, les faux cyprès n'aiment pas cette taille

Attention chez les conifères, seul l'if réagit très bien à cette taille de rajeunissement. Les faux cyprès ne produisent pas de jeunes pousses sur les vieilles branches. Il est donc impossible de les rajeunir. 

Les forsythias, les troènes, les lilas et les arbustes à floraison printanière peuvent se rabattre très cout après floraison. Les noisetiers supportent bien la taille de recépage après la récolte des noisettes et avant le printemps. Mais vous perdrez certainement une année de fructification. 

À la découverte des paysages de France 

Nombre d'entre nous vont profiter des vacances pour randonner ou aller à la découverte des beaux paysages de notre France. Afin de combler nos lacunes en reconnaissance de végétaux et de botanique, les éditions Delachaux et Niestlé nous proposent deux ouvrages indispensables. 
Reconnaître pas à pas 700 plantes communes de Peter M.Kammer et Fleurs et arbres en bord de chemin de Marc Giraud. Dans toutes les librairies et les magasins spécialisés nature.