Jardin. Multiplier par bouturage kiwis et kiwaïs

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

William, à Marcigny en Saône-et-Loire, me demande s’il peut en cette saison déplacer et transplanter un jeune pied de kiwi femelle et s’il peut envisager de faire des boutures du pied mâle.

William, le kiwi que les jardiniers appellent "souris végétale" et les botanistes "actinidia de Chine", peut effectivement être transplanté en cette saison, hors des périodes de gel bien sûr.

Le bouturage idéal de fin juillet à début octobre

Vous pouvez effectuer cette opération pendant la période de dormance et avant le "débourrement" des feuilles au printemps. La meilleure période de multiplication par bouture des kiwis est de la fin juillet au début d’octobre.

Il faudra prélever des rameaux de l’année, supprimer leur pointe et conserver des tronçons comportant trois yeux. Trempez la base dans de l’hormone de bouturage, que vous pourrez vous procurer dans toutes les bonnes jardineries.
Installez les boutures dans un grand pot, rempli d’un mélange léger composé à parts égales de sable de rivière ou de vermiculite, et de terreau de feuilles. Le pot sera conservé à l’ombre le long d’un mur au nord. Recouvrez-le d’un plastique transparent pour garder une ambiance humide.

La formation des racines prendra environ deux à trois mois, selon le calendrier

L’hiver, je vous conseille de garder le pot sous abri et hors gel. Au printemps suivant, vous pourrez repiquer les jeunes plants au jardin. Je vous conseille aussi d’essayer le marcottage qui consiste à faire s’enraciner un rameau non séparé du pied mère.

Entaillez-le légèrement et couchez-le en enterrant la partie entaillée. Maintenez l’extrémité hors sol avec un petit tuteur. Le sevrage et le repiquage en place se feront au printemps suivant.

Les kiwis mâles plus résistants

Suite à mes observations, en pratique, le bouturage et le marcottage des kiwis mâles donnent souvent de meilleurs résultats que celui des kiwis femelles, plus délicats à la reprise.
Une dernière observation : le kiwaï (actinidia arguta) proche du kiwi, mais avec une peau lisse, se multiplie plus facilement par boutres ou marcottes de l’actinidia de Chine.

 

Vous êtes à nouveau en ligne