Jardin. Les framboisiers aux fruits jaunes

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Notre maître jardinier répond ce matin à une question d'un auditeur sur les framboisiers à fruits rouges et les framboisiers à fruits jaunes. Le rouge domine et il faut protéger le jaune. 

Bernard de Prissé en Saône-et-Loire m'écrit : "je possède un framboisier aux fruits jaune-pâle dont je ne connais malheureusement pas le nom. Ses fruits sont très parfumés mais ce framboisier ne pousse pas vite. La touffe de framboisiers à fruits rouges plantée non loin, a, elle, quadruplé de volume en trois ans ! Est-ce normal ?"

De nombreuses varitétés de framboisiers

Bernard, les pépiniéristes obtenteurs-hybrideurs ont créé des dizaines de variétés de framboisiers. La couleur des fruits peut varier du blanc-ivoire au carmin presque noir, en passant par toutes les gammes des rouges, des roses ou des orangés. C'est cultivars sont généralement de création anglaise pour l'Europe. Ils ont des croissances très diverses.

Les variétés de framboisier blanc jaune et orangé, sont souvent plus lentes à se développer et sont parfois plus fragiles que les framboisiers traditionnels. Mais elles sont presque toutes remontantes. La première récolte se fait en juin-juillet et la deuxième en septembre-octobre.
Un conseil ! Ne laissez pas le framboisier à fruits rouges envahir celui à fruits jaunes. Celui-ci risque d'être étouffé par son frère plus vigoureux.

Cendres de bois, fumier décomposé et extrait fermenté d'ortie

En novembre, apportez des cendres de bois et du fumier bien décomposé pour stimuler les prochaines fructifications. Taillez l'extrémité des tiges qui ont fructifié. Dégagez bien les nouvelles tiges.
Cet automne, apportez à la touffe de framboisiers jaunes un engrais à diffusion lente, riche en potasse et en phosphate.
Au printemps, l'extrait fermenté d’ortie est un excellent éliciteur revitalisant pour les framboisiers et les arbustes à petits fruits.

Deux ouvrages à déguster cet été au jardin

Chez votre libraire vient de paraître aux éditions Grasset Le camélia de ma mère. Alain Baraton nous raconte son camélia, à partir d'une certaine plante qui avait appartenu à sa mère et qu'il n'a jamais oubliée.

Au fil de l'histoire de ce magnifique arbuste, c'est le fil des souvenirs que l'on remonte, pour découvrir entre deux bouquets une histoire, un visage, une passion.

\"J\'ai vu une fleur sauvage\" d\'après l\'herbier de Malicorne par Hubert Reeves
"J'ai vu une fleur sauvage" d'après l'herbier de Malicorne par Hubert Reeves (LE SEUIL)

La collection Science ouverte des éditions du Seuil nous propose J'ai vu une fleur sauvage d'Hubert Reeves.
Le célèbre astrophysicien, au travers de l'herbier de Malicorne, nous fait découvrir un des domaines les plus admirables de la nature : celui des fleurs sauvages de nos campagnes. Il livre ici son rapport personnel à chacune de ces fleurs.