Jardin. Les bulbes botaniques

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Pas besoin de s'en occuper, les bulbes botaniques se multiplient tout seuls !

C’est le moment de planter les tulipes, narcisses, crocus, muscaris, anémones des bois. Tous ces bulbes fleuriront au printemps. Un festival de fleurs petites ou grandes. Une palette de couleurs qui va du blanc pur au quasi noir.

Une multiplication naturelle

Il existe deux sortes de bulbes. Les bulbes hybrides sont créés par l'homme. Il en existe des centaines de milliers de variétés. À l’origine de toutes ces variétés, on trouve les bulbes botaniques, ceux qui poussent naturellement un peu partout sur la planète.

Le gros avantage de ces bulbes sauvages, c’est leur capacité à se naturaliser. Cela signifie qu’ils se reproduisent tout seuls, sans notre intervention, comme l’explique Francis Courtois, qui produit des bulbes botaniques dans sa pépinière, F comme Fleurs, installée en Lorraine :

"Le bulbe se divise. À partir d'un bulbe, l'année d'après, vous avez 3 ou 5 bulbes dans de bonnes conditions. Des bulbilles se forment autour du bulbe principal ; elles grossissent et fleurissent. Ces bulbes peuvent également se ressemer naturellement, si vous leur laissez faire des graines dans les conditions qui leur conviennent. Certains bulbes drageonnent comme chez les tulipes botaniques. Des pousses apparaissent sous le bulbe principal et s'en vont faire un nouveau bulbe 10 à 20 cm plus loin. Quand vous installez des bulbes botaniques dans votre jardin, dites-vous que vous n'aurez plus à vous en occuper !"

Tulipe de Crète (Tulipa saxatilis). 
Tulipe de Crète (Tulipa saxatilis).  (ISABELLE MORAND / DIDIER HIRSCH / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Dent-de-chien, ail des vignes, fritillaire pintade

Les bulbes botaniques finissent par former des tapis dans votre jardin ou carrément des champs quand on leur accorde une totale liberté. En Suisse, au-dessus de Montreux, par exemple, la montagne au printemps se couvre de jaune, la couleur des narcisses sauvages.

Si vous cherchez des bulbes botaniques un peu rigolos, il en existe pléthore. La dent-de-chien (Erythronium), par exemple. On l’appelle ainsi car le bulbe a la forme d’une canine de chien. Chez la fritillaire pintade (Fritillaria meleagris), la fleur s'orne d'un improbable damier pourpre et blanc. Quant à l’ail des vignes (Allium vineale), sa tête ressemble à une petite perruque verte, toute ébouriffée.

Des bulbes faciles à diviser

La plupart de ces bulbes se divisent facilement mais pas n’importe quand. Les conseils de Francis : "Ils détestent être déterrés quand les feuilles sont en croissance ou quand ils sont en fleurs. En revanche, dès que les feuilles commencent à jaunir, vous pouvez les sortir de terre et les replanter tout de suite où vous le souhaitez. Seuls les perce-neige (Galanthus) et les narcisses (Narcissus) peuvent être déterrés après la floraison, quand le feuillage est encore vert." 

Tous les bulbes botaniques se plantent de préférence à situation ensoleillée. Mais ils peuvent aussi trouver place sous des arbres ou arbustes à feuillage caduc. Ils y fleuriront généreusement avant la naissance des nouvelles feuilles au printemps. 

Divisez les perce-neige (Galanthus) quand ils ont achevé leur floraison. 
Divisez les perce-neige (Galanthus) quand ils ont achevé leur floraison.  (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Le rendez-vous de la semaine

Ce week-end, Journées de l’arbre à l’arboretum des Barres, dans le Loiret, à Nogent-sur-Vernisson. Créé en 1821 par l’horticulteur Philippe André de Vilmorin, il abrite un merveilleux patrimoine riche de plus de 9 000 arbres et arbustes.  

Vous êtes à nouveau en ligne