Jardin. Le triton, petit dragon de la mare

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Grands mangeurs de moustiques mais aussi de larves de tétards, les tritons sont fascinants à observer. 

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le triton est un amphibien comme la grenouille, le crapaud ou la salamandre. Tous ces animaux se reproduisent et naissent dans l’eau. Ils sont alors dotés de branchies. Quand ils deviennent adultes, ils respirent à l’air libre grâce à des poumons, comme nous.

Cinq espèces de tritons en France

Un triton peut faire penser à un lézard, mais les lézards de chez nous n’aiment pas trop prendre de bain. Ils préfèrent se faire rôtir au soleil sur les pierres.

Le triton, lui, navigue entre la terre ferme et les points d’eau. Il aime les rivières tranquilles, les mares de nos jardins qui lui fournissent de quoi se remplir l’estomac, de larves, de moustiques ou de têtards. Sur terre, il lui arrive de se croquer une petite limace par-ci, par là.

Tritus alpestris, classe amphibie, famille de la salamandre, genre triton. 
Tritus alpestris, classe amphibie, famille de la salamandre, genre triton.  (GAMMA-RAPHO VIA GETTY IMAGES)

En France, il en existe cinq espèces. Le triton palmé (Lissotriton helveticus), le triton ponctué (Lissotriton vulgaris), le triton marbré (Triturus marmoratus), le triton crêté (Triturus cristatus). Le dernier de la liste, le triton alpestre (Ichthyosaura alpestrisest surnommé le dragon de la mare.

Sylvie et Olivier Benoist, les créateurs du Jardin aquatique Acorus, à Autoreille, dans la Haute-Saône. 
Sylvie et Olivier Benoist, les créateurs du Jardin aquatique Acorus, à Autoreille, dans la Haute-Saône.  (ISABELLE MORAND / DIDIER HIRSCH / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Une robe bleue et orange !

Au jardin aquatique Acorus, à Autoreille, dans la Haute-Saône, Sylvie Benoist se régale du spectacle du triton alpestre, une des deux espèces présentes dans le jardin :

"C'est un grand triton. Il a une robe d'un bleu magnifique, surtout quand il est période nuptiale au printemps. Si on l’attrape délicatement, on peut observer son ventre d’un orange éclatant. C’est vraiment une très belle espèce. Il a également une petite crête jusqu’à la queue. Il faut vraiment penser un petit peu à un mini dinosaure ou un petit dragon."

Même un petit bassin peut accueillir grenouilles et tritons.
Même un petit bassin peut accueillir grenouilles et tritons. (ISABELLE MORAND / DIDIER HIRSCH / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Le ballet amoureux des tritons

En hiver, le triton se protège du froid sous des souches ou dans des terriers. En cas de très grands froids, il peut aussi hiverner sous l’eau.

Au printemps, il est assez facile de l’observer car c’est la saison des amours qui démarre et elle dure 60 jours. Rendez-vous à la mare pour tous les tritons qui muent et se parent d’une nouvelle peau colorée, plus atractive. Le triton et la tritonne entament alors un ballet aquatique. La suite des évènements, racontée par Sylvie Benoist : 

"Les mâles s’approchent des femelles. Ils émettent des phéromones qu'ils dispersent en battant de la queue. Puis ils vont déposer leur sperme au fond de l’eau, dans un petit tube. La femelle va se poser à cet endroit. Elle va être fécondée, et vont naître de nombreux œufs."

Triton alpestre
Triton alpestre (GETTY IMAGES / 500PX PLUS)

Œufs protégés mais...

La femelle pond œuf par œuf sur des feuilles de végétaux aquatiques. Avant de s’en aller à la rencontre d’autres mâles, elle prend soin de replier les feuilles pour protéger ses œufs.

Il faut deux à trois semaines aux œufs pour se transformer en larves. On compte entre 6 et 9 semaines le temps nécessaire à leur métamorphose en tritons adultes. S’il y parviennent... car les poissons, les hérons, et même les larves de libellule adorent se faire des goûters aux tritons. 

L\'un des bassins du jardin Acorus.
L'un des bassins du jardin Acorus. (ISABELLE MORAND / DIDIER HIRSCH / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Une perle de nature dans la Haute-Saône

Le jardin aquatique Acorus, 14 rue des Corvées, 70700 Autoreille. Tél : 03 84 32 90 22. Ce jardin est une merveille, labellisé "Jardin Remarquable", idéal pour prendre un grand bol d'air, faire le plein de nature et de bons conseils que vous aimiez (ou pas encore !) les plantes aquatiques. Plus d'infos sur : jardin-aquatique-acorus.fr

Merci à Sylvie et Olivier Benoist pour leur accueil.

Pour découvrir d'autres jardins et lieux en Haute-Saône : destination70.com

Vous êtes à nouveau en ligne