Jardin. Le cymbidium, une orchidée pour les fêtes

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Ces orchidées fleurissent en ce moment. Une bonne idée de cadeau !

Chez les orchidées, le champion du monde c'est le phalaenopsis. C’est lui que l’on offre à longueur d’année, et notamment au moment des fêtes. Souvent produit en batterie, forcé et gavé d’engrais, il a du mal à refleurir ; il est presque considéré comme une plante jetable.

Pour changer du phalaenopsis...

Si vous cherchez une orchidée durable, accommodante, capable de passer l’hiver dedans et l’été dehors, pensez plutôt au cymbidium. Cette espèce que vous trouverez actuellement chez les fleuristes, est une bonne idée de cadeau. Le cymbidium finit par former des potées replètes, voire spectaculaires, d’où émergent de grandes hampes florales qui durent longtemps.

Colette Barthélémy est productrice d’orchidées. Sa pépinière, La Canopée, est installée en Bretagne : "La fleur est plutôt ronde. Chacune mesure entre 2 et 3 centimètres de diamètre, mais certaines variétés produisent des fleurs de 10 cm de diamètre ! Il existe de nombreuses couleurs chez les cymbidiums et des variétés parfumées ou non. Les tiges sont grandes, elles peuvent atteindre 60 à 70 cm de haut. Elles portent chacune entre 5 et 10 fleurs. Les cymbidiums peuvent fleurir pendant 2 mois."

Sympodiale ou monopodiale ?

Un mini cours de botanique ? Le cymbidium fait partie des orchidées qui fleurissent à partir de pseudobulbes. Un pseudobulbe, c’est une espèce de renflement, de gros oignon à la base de la plante. On parle alors d’une orchidée sympodiale. Le phalaenopsis, lui, est une orchidée monopodiale car les tiges se forment les unes au-dessus des autres.

Colette Barthélémy, productrice d\'orchidées (La Canopée).
Colette Barthélémy, productrice d'orchidées (La Canopée). (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

En été, direction le jardin !

Il existe une autre différence entre ses deux espèces d'orchidées. Le phalaenopsis doit rester en intérieur. Si vous le sortez en été, les limaces et les escargots vont le boulotter. Le cymbidium, lui, a besoin de vivre dehors en été, et les gastéropodes ne s’y intéressent pas du tout. 

Les conseils de Colette Barthélémy pour bien les installer au jardin : "Quand on a un jardin, il faut en profiter pour installer le cymbidium dehors sous un arbre, à  ombre légère. La plante aime être en prise avec les éléments extérieurs, le soleil, l'ombre, le vent, les différences de température.

Vous pouvez la sortir quand tout risque de gel est écarté. Vous la rentrerez dès que le gel est à craindre. Elle restera donc une longue période dehors. Et ce passage au jardin est important, car ce sont les variations de température qui vont aider la plante à générer ses tiges florales, un peu plus tard en automne ou dans le courant de l'hiver."

Le cymbidium, une orchidée facile à vivre.
Le cymbidium, une orchidée facile à vivre. (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Attention aux déménagements

L’hiver, installez le cymbidium dans un lieu très clair, une véranda ou une pièce pas trop chauffée de la maison.

Un dernier conseil : ne trimballez pas votre plante d’une pièce à l’autre quand elle forme ses fleurs. Vous risqueriez la chute des boutons. Attendez qu’elle soit en fleurs pour la changer de place. 

Merci à Colette Barthélémy. Sa pépinière "La Canopée" est installée à Plougastel-Daoulas (29470). 

Vous êtes à nouveau en ligne