Jardin. L'intelligence des plantes

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le sujet est controversé, mais la science nous révèle des éléments sur "l'intelligence" des plantes. 

Aujourd’hui, de nombreux ouvrages consacrés à l’intelligence des plantes fleurissent en librairie. Pour nombre de jardiniers, il est temps de considérer la plante comme un être vivant, capable de sensibilité et d’intelligence. Les biologistes reconnaissent les facultés sensorielles des plantes, mais certains ont encore du mal à parler d’intelligence végétale !

L\'intelligence des plantes : selon certains scientifiques, elles sont capables de mémoriser et d\'apprendre.
L'intelligence des plantes : selon certains scientifiques, elles sont capables de mémoriser et d'apprendre. (Editions ULMER)

Deux ouvrages ont particulièrement retenu mon attention. Il font le point sur les dernières découvertes scientifiques. Aux éditions Ulmer, Fleur Daugey nous propose : L’intelligence des plantes : les découvertes qui révolutionnent notre compréhension du monde végétal et chez Albin Michel, L’intelligence des plantes de Stefano Mancuso, fondateur de la neurologie végétale et Alessandra Viola, journaliste de vulgarisation scientifique.

À l’heure où l’on recherche d’autres modes de vie, où les ressources naturelles s’épuisent,  nous avons tant à apprendre du monde végétal. Les plantes peuvent très bien vivre sans nous, alors que nous ne survivrions pas longtemps sans elles…  

Stefano Mancuso est le fondateur de la neurobiologie végétale. 
Stefano Mancuso est le fondateur de la neurobiologie végétale.  (Editions Albin Michel)

Calendrier lunaire et calendriers horticoles

De nombreux auditeurs, en cette période de l’année, m’interpellent sur les dates conseillées pour réaliser les semis de printemps en pleine terre, au jardin. Outre le calendrier lunaire, qui rythme la vie du jardin, pour certains jardiniers convaincus, je vous recommande l’utilisation de calendriers horticoles régionaux, ainsi que des dictons et pratiques jardinières locales, qui tiennent compte elles, des microclimats et des terroirs.  

En règle générale et sur l’ensemble de l’Hexagone, nous sommes dans la bonne période pour semer en pleine terre, au potager, à chaude exposition, les chicorées, frisées, scaroles, laitues pommées d’été ainsi que les choux, entre autres.

C’est aussi la bonne période pour semer sur place certaines plantes à floraison estivale et les plantes grimpantes de la famille des légumineuses. Un dernier conseil, si vous voulez jouir au maximum des floraisons estivales et d’automne, vos parterres et jardinières doivent être entièrement plantés pour la mi-juin, dernier délai.