Jardin. L'herbe de l'immortalité

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le ginseng à cinq feuilles, ou herbe de l'immortalité se consomme frais ou sec.

L’herbe de l’immortalité appartient à l’immense famille des cucurbitacées. Même si, à première vue, il n'y a rien de commun entre les grosses feuilles des potirons et les feuilles petites et fines du Gynostemma pentaphyllum.

Yin et yang

Cette plante vivace, grimpante, à feuillage caduc et qui supporte le froid jusqu’à - 15°C, est très consommée en Asie, d’où elle est originaire. Les Chinois lui accordent de nombreuses vertus. Elle améliorerait le yin et soutiendrait le yang. Elle doperait la concentration. Elle serait efficace pour combattre le rhume mais aussi la cellulite !

Cyril Perpina cultive ce ginseng à 5 feuilles dans sa pépinière, la Serre O’Délices, non loin du bassin d’Arcachon : "C'est une plante grimpante et rampante comme beaucoup de cucurbitacées. Ça peut monter comme un haricot vert ou ramper comme une citrouille. Fraîche, la feuille a un goût de petit pois cru, de haricot cru. On est sur quelque chose de très vert, d'un peu amer. Un peu sucré aussi, on peut y déceler une saveur de réglisse. Cette plante se récolte, se sèche et peut être utilisée pour parfumer thés et infusions."

Une plante très déco

Au Japon, l’herbe de l’immortalité a longtemps été utilisée en remplacement du sucre. Dans mon jardin, je l’utilise avant tout pour son côté très décoratif. Car si on lui offre un treillage, une rambarde, des tuteurs réunis façon tipi, elle est capable de monter jusqu’à 1,50 m. Si on l’installe dans une suspension à mi-ombre, elle dégringole d’autant.

Comment bien la cultiver ? Les conseils de Cyril : "La plante de l'immortalité aime les sols riches en matière organique et bien paillés comme toutes les cucurbitacées. Très solide, elle peut repartir à 15 - 20 cm de la racine après l'hiver. Même si vous l'arrachez par mégarde, ça va repartir. C'est une plante très vigoureuse." 

Cyril Perpina, Serre O\'Délices, en Gironde. 
Cyril Perpina, Serre O'Délices, en Gironde.  (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Un bon mariage

En cuisine, vous pouvez ajouter quelques feuilles à une salade de mâche, le mariage de saveurs est surprenant. Attention, la consommation de cette herbe fraîche ou sèche est déconseillée aux femmes enceintes. 

Merci à Cyril Perpina, qui dans sa Serre O'Délices, à Biganos, en Gironde, cultive également l'huître végétale (Mertensia maritima), des tulbaghias et de nombreuses plantes aromatiques. 

Vous êtes à nouveau en ligne