Jardin. L'association Côté Rue, Côté Voisins, une association de quartier dynamique !

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Quand les habitants d'un quartier multiplient les initiatives pour jardiner ensemble, mieux vivre ensemble et partager leurs connaissances.

Jardin partagé, poulailler partagé, composteur collectif… L’association Côté Rue, Côté Voisins a été créée en 2005, à Schiltigheim, au nord de Strasbourg. Depuis 16 ans, ses adhérents enchaînent les projets, les réalisations, secouent les habitudes pour renforcer des liens entre les habitants.

Quinze familles dans le jardin partagé

Ils ont toujours une nouvelle idée dans la poche pour protéger leur environnement, transmettre leurs connaissances et élargir le cercle des passionnés. À commencer par les jardiniers qui viennent cultiver le jardin communautaire.

Christophe Karst est un adhérent historique et toujours très actif de l'association. Il en explique le fonctionnement : "Nous nous sommes engagés auprès de la mairie à ce qu'il y ait toujours un minimum de dix familles sur notre surface allouée de 2000 m2. Les parcelles sont très demandées. Sur l'Eurométropole de Strasbourg, il faut compter 7 à 8 ans d'attente pour une attribution ! Cette année, dans notre jardin, nous sommes une bonne quinzaine de familles.

Nous organisons régulièrement des Journées de la nature ou des Portes ouvertes. Les gens viennent. Nous leur présentons notre activité, notre projet. Si ce que nous proposons leur convient, les futurs jardiniers adhèrent à l'association et nous rejoignent pour vivre cette philosophie du jardin partagé."

Christophe Karst, Lauriane Serfass et Zied Akkari, membres - très - actifs de Côté Rue, Côté Voisins. 
Christophe Karst, Lauriane Serfass et Zied Akkari, membres - très - actifs de Côté Rue, Côté Voisins.  (ISABELLE MORAND / CRCV / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Un partage d'expériences

Les journées de rencontre au jardin partagé sont l’occasion pour les nouveaux habitants du quartier de prendre contact avec l’association, et de découvrir toutes ses activités.

C’est ainsi que Zied Akkari, d’origine tunisienne, a rejoint Côté Rue, Côté Voisins. Il habitait jusqu’alors de l’autre côté de Schiltigheim. Lors d’une balade à la découverte de son nouvel environnement, il est tombé par hasard sur le jardin : "Je m'intéresse beaucoup au jardinage. Quand nous avons changé d'appartement, je me suis dit que j'aimerais beaucoup avoir un jardin à moi ou en partager un avec d'autres.

Le jour de ma visite au jardin, j'ai tout de suite pris les outils et commencé à travailler dans une ambiance vraiment sympa.

Zied Akkari, jardinier adhérent

J'ai 35 ans, j'ai vécu et étudié en Tunisie. Des raisons familiales m'ont amené en France, en Alsace. Je suis ravi d'être dans cette association qui m'a permis de m'intégrer dans la société. Les gens sont aimables, très ouverts. Dans le jardin, nous échangeons énormément, nous testons des plantes. Chacun vient avec son savoir, son vécu et ses expériences."

Les adhérents de l\'association se sont aussi lancés dans l\'apiculture.
Les adhérents de l'association se sont aussi lancés dans l'apiculture. (ISABELLE MORAND / CRCV / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Le bonheur de Lauriane

Lauriane Serfass a quitté le centre de Strasbourg pour s’installer avec sa famille à Schiltigheim. Elle confie dans un grand éclat de rire qu’avant d’emménager dans ce quartier, elle savait à peine "distinguer la culture d'un poireau de celle d’une pomme de terre". Un peu exagéré sans doute, mais le jardin et elle, ça faisait vraiment deux.

Elle a rejoint l’association voilà trois ans : "J’ai beaucoup appris. Et surtout, j’ai rencontré beaucoup de jardiniers, des gens d’horizons divers, de générations différentes. Je ne les aurai jamais rencontrés dans mon cadre amical et professionnel. C'est un grand, très grand bonheur !"

Pour mieux connaître cette association ou vous inspirer de ses réalisations, rendez-vous sur sa page Facebook Association Côté Rue Côté Voisins.

Vous êtes à nouveau en ligne