Jardin. Économie circulaire: offrez vos vieux outils et participez au recyclage des pots en plastique

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L'enseigne de jardinerie Botanic organise différentes collectes pour aider, contribuer au recyclage ou détruire les produits phytosanitaires. 

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Jusqu’au dimanche 2 mai, tous les magasins de l’enseigne Botanic vous proposent de collecter vos vieux outils de jardin.

Attention, cela ne concerne pas tous les outils, seulement les mécaniques (sécateurs, cisailles, bêches, plantoirs, binettes...) La collecte ne concerne pas les engins thermiques. Les tronçonneuses, les taille-haies électriques doivent rester chez vous. 

Des outils solidaires

Les outils que vous allez rapportez peuvent être un peu rouillés, un peu abîmés, mais encore en état de marche. Ils seront en effet redistribués à des collectifs qui en ont bien besoin.

"L’idée, c’est que ces vieux outils puissent resservir à des collectifs de jardins partagés, d’associations avec lesquelles nous sommes déjà en contact depuis un moment, comme le réseau des jardins de Cocagne ou celui des Jardins familiaux", précise Stéphane d'Halluin, responsable du développement durable chez Botanic.

Ces outils pourront aussi être redistribués par nos 70 magasins qui sont régulièrement sollicités pour donner des produits, des outils et des graines, dans le cadre d'autres projets associatifs. Cette opération, c'est de l’économie circulaire.

Stéphane d'Halluin, responsable du développement durable chez Botanic

"Bon nombre d'abris de jardins abritent des outils qui ne sont plus utilisés mais pourraient être utiles à des jardiniers qui n'ont pas les moyens de s'en acheter." Pensez-y avant de partir à la déchetterie avec une vieille binette ou une gouge...

Stéphane d\'Halluin, responsable du développement durable chez Botanic. 
Stéphane d'Halluin, responsable du développement durable chez Botanic.  (ISABELLE MORAND / BOTANIC / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Le recylage des pots en plastique

Autre opération (menée à longueur d’année) : la possibilité, depuis l’automne dernier, de rapporter dans les magasins Botanic les pots en plastique dans lesquels sont vendues les plantes. Une fois les plantes installées, on ne sait plus trop quoi en faire, et c’est vraiment du gâchis.

80% des pots en plastique de la filière horticole sont fabriqués en polypropylène. Pour savoir si votre contenant plastique est fabriqué en polypropylène, regardez le fond du pot. Si vous voyez un triangle où sont inscrit un numéro le 5 et les lettres PP (comme polypropylène), vous tenez en main un plastique recyclable.

Les pots recyclés sont tous de couleur anthracite, le noir de carbone l\'emportant sur toute les autres couleurs. 
Les pots recyclés sont tous de couleur anthracite, le noir de carbone l'emportant sur toute les autres couleurs.  (ISABELLE MORAND / BOTANIC / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Des pots transformés en "Pots citoyens"

Collectés dans les magasins de l’enseigne, ces pots en polypropylène servent à fabriquer d’autres pots revendus en jardinerie. 

"Ces pots sont 100% recyclés, grâce à une filière spécialisée dans la récupération et la plasturgie. Nous avons choisi de les nommer "Pots citoyens" puisque les particuliers participent à ce geste, à cette économie circulaire.

Les pots sont commercialisés dans nos magasins. Nous les proposons en deux taille et ils sont gris anthracite. Nous travaillons sur un élargissement de la gamme. Pour nous, cette campagne de collecte n'est pas limitée dans le temps, elle durera de nombreuses années. À l'automne dernier, nous avons pu collecter et recycler 5 tonnes de pots en polypropylène. Nous préparons un nouveau recyclage, équivalent, là encore, à 5 tonnes."

Quant aux produits phytosanitaires interdits...

Enfin, deux weekends par an (au printemps et à l'automne), Botanic organise une autre collecte, celle des produits phytosanitaires désormais interdits d’utilisation mais qui peuvent encore traîner dans nos abris de jardins.

En sept ans, l’opération a permis de récolter et de détruire (par la filière spécialisée) environ 80 tonnes de produits dangereux. 

Pour trouver un magasin proche de chez vous : botanic.com

Vous êtes à nouveau en ligne