Jardin. Des carrés potagers sur les toits, Porte de Versailles à Paris

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

135 micro-potagers ont été installés sur le toit-terrasse d'un hall du Parc des Expositions. 

À Paris, dans le XVe arrondissement, on s’active sur le toit du hall 6 du Parc des Expositions, à la Porte de Versailles. La plus grande ferme urbaine d'Europe y a ouvert ses portes. Les légumes sont cultivés hors-sol (hydroponie et aéroponie) et vendus en circuit court.

Plantations assurées pendant la crise sanitaire

Mélanie remplit un arrosoir, sa maman, Marie, attache sur un tuteur en bambous une grande tige de tomates. Un peu plus loin, une Mamy explique à un bout de chou comment on cueille la ciboulette.

Tous sont les locataires d’un des 135 carrés potagers installés sur le toit de NU-Paris, entendez Nature Urbaine Paris. Un toit-terrasse de 1000 m2 dont l’ouverture, initialement prévue en avril, a été retardée à la mi-juin, confinement oblige.

Pendant cette période, les locataires n’ont pas pu semer leurs graines, mais une solution alternative a été trouvée, explique Sophie Hardy, la directrice du site :

"Nous avons proposé à nos locataires une solution alternative aux graines. Nous nous sommes occupés de faire pousser des plants, de les installer et d'en prendre soin jusqu'à leur arrivée. Par la suite, ils pourront planter ce qui est évidemment autorisé par la loi. Nous leur demandons de n'installer que des plants bio et de n'utiliser aucun traitement. Les traitements préventifs nécessaires seront gérés par nos soins, et il s'agit de traitements homologués en agriculture biologique."

Depuis juin, les familles peuvent - enfin - s\'occuper de leur carré potager. 
Depuis juin, les familles peuvent - enfin - s'occuper de leur carré potager.  (ISABELLE MORAND / ISABELLE VAUCONSANT / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Huit plantes par carré

Les familles ont donc pris possession d’un espace déjà planté. À elles maintenant de s’en occuper, d’arroser, de tuteurer, de surveiller la croissance des plantes et leur maturité.

Chaque locataire a eu le choix entre 4 types de carrés comprenant 8 plants chacun. En fonction des carrés, on trouve des côtes de blette, des herbes aromatiques, des laitues et surtout des tomates et des fraises qui font le bonheur de Madeleine : "J’aime beaucoup cultiver, j’aime beaucoup les fraises, j’aime beaucoup les planter !" Louison n'est pas en reste : "J’aime bien être là, parce que j’aime bien planter. Et après, on peut manger nos plantations !".

Même les courgettes soulèvent l'enthousiasme des enfants. Un miracle selon leur maman...

Remettre les mains dans la terre

Les carrés potagers de Nature Urbaine sont accessibles chaque jour aux locataires. De nombreuses familles ont fait le choix de s’inscrire pour, disent-elles, faire découvrir à leurs enfants comment poussent les légumes, comment s’en occuper. Les objectifs : remettre les mains dans la terre, renouer avec la nature.

Chez Nu-Paris, la location d’un potager est facturée 320 euros par an. Le matériel est à disposition, l’arrosage est intégré et des pros sont là, le mercredi et le samedi après-midi, pour aider les maraîchers en herbe.

Plus d’info sur nu-paris.com

Escapades du dimanche

Hydrangea serrata \'Yoi no hoshi\'. Malgré son nom compliqué, il est très facile à vivre !
Hydrangea serrata 'Yoi no hoshi'. Malgré son nom compliqué, il est très facile à vivre ! (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

- Dans le Finistère, à Guerlesquin, journée Portes Ouvertes à la pépinière Sous un arbre perché. L'occasion de voir la collection nationale d'Hydrangea serrata (les fleurs ressemblent aux bonnets de dentelle de nos arrière-grands-mères...) et de faire le plein d'hydrangéas et autres plantes d'ombre. Difficile de ne pas trouver son bonheur chez Fabrice Gautier et Olivier Galéa, spécialistes des plantes asiatiques.   

Au mois de juillet, tous les lotus sont en fleurs au Jardin des Martels.
Au mois de juillet, tous les lotus sont en fleurs au Jardin des Martels. (ISABELLE MORAND / LIONEL DOMINIQUE / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

- Au Jardin des Martels, à Giroussens, dans le Tarn, des centaines de lotus sont en pleine floraison. Le spectacle est magique. Ce grand jardin vous permettra de faire aussi une belle balade le long d'une rivière de 300 m de long, d'admirer des orchidées en serre, de vous imaginer à Bali, dans un petit temple construit à partir de bois recyclés par des artisans balinais. Masque obligatoire dans le hall d'entrée. En raison du coronavirus Covid-19, entrées limitées grâce à des billets horodatés.

Vous êtes à nouveau en ligne