Jardin. Comment se fabriquer un kokedama

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Une plante installée dans une boule de mousse, c'est un kokedama et vous pouvez facilement en réaliser chez vous. 

Le kokedama est un art floral né au Japon dans les années 90. Le terme signifie "sphère de mousse". Dans ces boules de mousse sont installées des plantes grasses, des plantes vivaces et même des mini-orchidées. On les installe dans la maison ou à l’extérieur. Les fleuristes en vendent de plus en plus mais vous pouvez aussi les réaliser facilement vous-mêmes. 

Pas à pas

Prenez un pot (façon coupe à azalée) d’une vingtaine de centimètres de diamètre. Découpez le fond d’une bouteille en plastique, posez-le dans la coupe pour créer une réserve d’eau. Puis, coupez un grand morceau de filet à fraisier.

La suite avec Stéphane Marie, le présentateur de l’émission "Silence, ça pousse !" sur France 5 : "Ensuite, il faut mettre du terreau. Puis, il faut positionner la plante. Lorsque la mousse, le terreau, la plante sont mises en place, il faut bien tirer sur le filet à fraisier, on resserre le tout avec un fil de nylon et zou, c'est fini !"

Petit ou grand, le kokedama tient grâce à un fil de nylon noué serré. 
Petit ou grand, le kokedama tient grâce à un fil de nylon noué serré.  (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE)

De la lumière mais pas de soleil brûlant

Dans un kokedama, on peut tout installer, un bulbe d’amaryllis comme un tout petit érable. Pour l’arrosage, pas de pulvérisation car elle fait brunir la mousse. Installez plutôt votre kokedama dans une soucoupe et arrosez en fonction des besoins de chaque plante. Un pélargonium sera à arroser évidemment plus souvent qu’une plante grasse.

Mais où installer votre kokedama ? Les conseils de Stéphane : "Il ne faut pas l'installer à une exposition trop chaude, sous un soleil trop brûlant, car la mousse risque de sécher. Et la composition va s'abimer. Il faut plutôt lui offrir une situation, à mi-ombre, voire à l'ombre. À la maison, j'en ai un depuis trois ans, confectionné avec une chaîne des cœurs (Ceropegia woodii). Je le baigne tous les dix jours. Il est suspendu derrière une fenêtre, car s'il n'aime pas le cagnard, il a tout de même besoin de lumière comme la majorité des plantes. Donc, donnez-leur de la lumière, c'est très important."

Le jardin Tapis volant, jardin Albert 1er, à Nice. 
Le jardin Tapis volant, jardin Albert 1er, à Nice.  (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE)

Un magnifique jardin éphémère

Ces kokedamas, Stéphane Marie en a fait les vedettes de son Tapis volant, un jardin éphémère imaginé pour le Festival des Jardins de la Côte d’Azur qui se tient jusqu’au 28 avril à Nice, Cannes, Menton, Grasse et Antibes. Vous pouvez aussi retrouver les conseils de jardinage de Stéphane dans un Hors-série "Silence, ça pousse !" / "L’Ami des jardins" actuellement en kiosque. 

Sur l'agenda ce dimanche

- Hanami, la fête des cerisiers en fleurs, au Parc oriental de Maulévrier (Maine-et-Loire). Pique-nique sous les cerisiers (Sakura) comme au Japon. Visite guidée à 14 h 30. 

- Portes ouvertes à la pépinière des Laurains, spécialisée dans les conifères nains, à Viâpres-le-Petit (Aube) et au Jardin d'Adoué, pépinière spécialisée dans les plantes vivaces, à Lay-Saint-Christophe (Meurthe-et-Moselle).

- Bourse aux plantes, dans les jardins de l'abbaye de Saint-Riquier (Somme).

- Printemps en fête, au centre-ville de Merdrignac (Côtes d'Armor).

- Fête des plantes et des jardins, à Montfort-l'Amaury (Yvelines).

- Marché aux plantes, au parc zoologique et botanique de Mulhouse (Haut-Rhin). Pour faire le plein de vivaces, d'arbres et d'arbustes, de clématites... 

Vous êtes à nouveau en ligne