Jardin. Comment prendre soin des fougères d'intérieur

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les Nephrolepis, des fougères parfaites pour végétaliser le salon ou la salle de bain.

De nombreuses fougères peuvent très bien vivre en intérieur. C’est le cas de la fougère de Boston (Nephrolepis exaltata), de la fougère épée (Nephrolepis biserrata) car on dirait une épée qui se lève, ou de la fougère à queue de poisson (Nephrolepis falcata).

Pas de soleil direct, comme dans la nature

Ces trois fougères appartiennent au même genre de plante qu’on appelle Nephrolepis. Elles poussent à l’état naturel, à l’ombre des arbres, dans les forêts tropicales humides. Donc, elles ne supportent pas du tout le froid. En dessous de 7°C, c’est la mort assurée !

Ces fougères sont très faciles à faire pousser et à entretenir. Elles se plaisent dans une salle de bain ou un salon, mais surtout pas collées à la fenêtre. Elles n’aiment pas le soleil direct.

Arrosage et taux d'humidité

Pour les arroser, rien de bien compliqué, si vous suivez les conseils d’Olivier Ezavin (Pépinière Le Monde des fougères, installée à Roquefort les Pins, dans les Alpes-Maritimes)  :

"Toutes les trois ont besoin d'un bon arrosage de temps en temps. On arrose et on enlève l'eau qui reste dans la soucoupe. Cela ne sert à rien d'arroser tous les jours. L'eau, c'est une fois par semaine. Pas plus, ce n'est pas la peine. Et on ne les brumise pas, elles n'en ont pas besoin."

Dans la nature, elles profitent de l'humidité qui remontent à 100% la nuit. Chez nous, elles s'adaptent bien en intérieur, malgré un taux d'humidité plus bas, à 40-5 %."

Pascale et Olivier Ézavin, pépiniéristes à Roquefort-les-Pins dans les Alpes-Maritimes. 
Pascale et Olivier Ézavin, pépiniéristes à Roquefort-les-Pins dans les Alpes-Maritimes.  (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Comment les rempoter ?

Avec le temps, la fougère va envahir son pot ; il faudra donc la rempoter dans un contenant un peu plus grand, percé au fond, c’est vital, et avec une bonne couche de billes d’argile ou de tout autre matériau drainant comme de la pouzzolane.

Achetez du terreau enrichi en matière organique. Oubliez le terreau pas cher, il n’est jamais performant. Vous pouvez aussi prélever un peu de terre de votre jardin, ajouter du compost et un peu de fibre de coco pour alléger le mélange.

Puis sortez la plante de son pot, enlevez délicatement le maximum de terre autour des racines. Rempotez dans le nouveau contenant et surtout, ne tassez pas le terreau, recommande Olivier Ézavin :

"Quand on rempote les plantes, on a tendance à un peu trop tasser le terreau. Dites-vous que ce n'est pas utile de tasser fortement. L'eau d'arrosage va se charger de faire descendre la terre et c'est ainsi que la plante va pouvoir bien s'enraciner et se développer. Quand on tasse trop, le risque existe de casser les racines et la croissance de la plante peut en souffrir." 

Fougères pour l\'intérieur : le choix est large ! 
Fougères pour l'intérieur : le choix est large !  (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Une fougère d'intérieur XXL

Si vous cherchez une fougère à très grand développement, je vous conseille le Schellolepis. Pas de nom français, désolée, pour cette magnifique fougère dont les frondes retombantes peuvent atteindre 2 à 3 m. Elle est parfaite pour végétaliser une mezzanine ou pour trôner sur une colonne façon XIXe siècle.

Merci à Pascale et Olivier Ézavin du Monde des Fougères. Dans leur pépinière, ils produisent également une superbe collection de bégonias d'intérieur.

D'autres fougères pour l'intérieur

- La fougère crocodile (Microsorum musifolium) : facile à cultiver, rigolote avec ses feuilles larges et marquées qui font vraiment penser à la peau d'un crocodile ! 

- La fougère corne de cerf (Platycerium bifurcatum) : plante épiphyte qui, dans la nature, pousse directement sur le tronc des arbres, ou sur leurs branches. Chez nous, il faut la cultiver dans un panier en bois à poser ou à suspendre. Bon à savoir : elle déteste les courants d'air, surtout l'hiver. 

- La capillaire (Adiantum capillus-veneris) : très élégante ! Ses tiges sont sombres et son feuillage ultra fin. Si elle sèche par oubli d'arrosage, pas de panique. Coupez tout le feuillage à ras. Il repartira sans problème. Donnez-lui un pot de couleur vive, le contraste avec son feuillage bien vert fait toujours de l'effet. 

- Le ptéris de Crète (Pteris cretica) : une valeur sûre pour les débutants. Cette fougère est super décorative (on dirait qu'on lui a écrasé le bout des feuilles d'un p'tit coup de marteau) et ne devient pas énorme. Si vous ne laissez jamais sécher complètement sa motte, elle vous accompagnera de longues années. 

Vous êtes à nouveau en ligne