Jardin. Chasser les balais de sorcières

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le maître jardinier de franceinfo, Claude Bureaux, répond à une question sur les "balais de sorcières", c'est ainsi qu'on appelle une maladie des arbres. 

Jean-Paul possède à la Chapelle Saint Luc, près de Troyes dans l’Aube, un vieux pommier, qui est parasité par des "balais de sorcières". "Je tiens beaucoup à ce pommier", dit-il, en me demandant comment combattre la maladie, "tout en respectant l’intégrité de l’arbre".

Jean-Paul, cette maladie virale, nommé "balais de sorcières", par les arboristes et les élagueurs et "proliférations" par les jardiniers, se caractérise par le départ anticipé des bourgeons au printemps : ceux-ci donnent de petites pousses, grêles, aux feuilles chétives, petites et déformées… L’ensemble de cette attaque virale prend la forme extérieure bien réelle d’un balai touffu.

Un amendement organique pendant l'hiver

Cette maladie peut apparaître sans aucune raison particulière. Elle possède un mode de dissémination fort mal connu. Si cela est possible, coupez les parties atteintes. Si vous en avez le droit, brûlez-les, ou bien évacuez-les à la déchetterie. Ne conservez pas les tailles malades près du jardin.

En saison, si les pommes mûrissent mal, sont peu abondantes et reste petites, faites cet hiver ou au printemps un "amendement organique" enrichi d’un anti-dépérissement à base de fer. Il faut cependant savoir qu’un arbre qui développe des balais de sorcières peut vivre de nombreuses années avec cette virose qui l’affaiblit mais ne le tue pas !

Bonne année 2018 !

Je veux profiter de cette dernière chronique jardin 2017 pour présenter mes meilleurs vœux pour la nouvelle année à tous les acteurs du fleurissement de la France. Bonne année 2018 aux bénévoles des villes et villages fleuris, au membres des jardins ouvriers et familiaux, aux professionnels de l’horticulture et du paysage, ainsi qu’à tous les jardiniers qui, selon un récent sondage, sont de plus en plus nombreux dans l’Hexagone.

Meilleurs vœux de réussite de leurs projets, pour tous les élèves et étudiants des écoles d’horticulture et du paysage, aux apprentis en alternance et aux compagnons jardiniers paysagistes du devoir, actuellement sur le Tour. Bonne année 2018 à tous nos fidèles auditeurs, amoureux de la nature, des arbres, des fleurs, des fruits, des légumes et des jardins !