Bien conserver le chamaedoreala, star des palmiers d'appartement

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les conseils de la semaine : couvez les parcelles restées nues au potager avec des feuilles mortes, de la paille ou du foin et épandez le fumier ou le compost familial, sans l'enfouir encore, dans les massifs et les planches libres. N'oubliez pas que c'est le bon moment pour déplacer les arbustes et les plantes vivaces au jardin.

Les questions des auditeurs :

Lorène d'Aurillac : "mon petit palmier
d'appartement brunit et se fane aux extrémités. Que faire ?"

CB : attention d'abord aux "palmiers" vendus dans le commerce. Ils n'appartiennent pas tous à la même famille. Le plus vendu est le chamaedorea, il est le plus résistant dans la maison. Il supporte aussi bien la pleine lumière qu'un éclairement atténué. Évitez quand même l'ensoleillement direct et surtout derrière une vitre. Il doit s'agir d'un problème d'arrosage, sans doute trop important, couplé à une eau trop calcaire. Envisagez un rempotage dans un mélange léger et riche et gardez le palmier à l'abri des courants d'air.

Danielle à Paris : "j'aimerais savoir ce qu'il faut faire pour être
certaine de réussir un décor végétal dans une cuisine ?"

CB : choisissez des petites plantes faciles à déplacer qui ne sont pas trop sensibles aux variations de température et aux vapeurs de cuisine. Choisissez plutôt des végétaux retombants en cascade que l'on peut mettre facilement en hauteur. A éviter : les plantes succulentes, les cactées, les broméliacées et les plantes toxiques. Proscrivez aussi les plantes à feuillage ample et abondant.  Personnellement, je possède dans ma cuisine : un cissus, un fittonia, un lierre panaché, des boutures d'impatiens, une belle potée de misères et un yucca.

Emmanuelle à Montreuil : "y a-t-il un secret pour faire durer la
floraison des cyclamens achetés en pot chez le fleuriste ?"

CB : la pièce ne doit pas être trop chauffée et lumineuse, maximum 20°. Placez le pot sur le rebord de la fenêtre ou dans une véranda non chauffée. Arrosez au minimum et sur le terreau plutôt qu'au cœur de la plante. Ôtez les fleurs passées qui commencent à dessécher ou à pourrir.

Boris de Saint Mards en Othe dans l'Aube : "Depuis plusieurs années
j'utilise comme engrais organique des tourteaux de ricin. Mes collègues des
jardins familiaux m'ont dit que cet engrais serait toxique et bientôt interdit.
Est-ce vrai ?"

 CB : le tourteau de ricin est toxique en cas d'ingestion, il ne faut JAMAIS le laisser en surface et toujours l'enfouir dans les premiers 10 cm du sol. Ce produit naturel recommandé en culture bio n'est pas interdit au jardin familial.

Vous êtes à nouveau en ligne