Vincent Simonet, de la photo à l'art lyrique

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Vincent Simonet sera l'un des chanteurs solistes à interpréter le Requiem de Verdi dans une adaptation inédite du roman de Josef Bor, "Requiem de Terezin" sur la scène de l'amphithéâtre de l'Opéra Bastille à Paris le 31 mai prochain. Il a eu le courage de changer de vie.

Avant de monter sur scène avec sa très belle voix de ténor,
Vincent Simonet a travaillé pendant plus de 15 ans dans le monde de la mode. Agent
de photographes, il travaille aux côtés des plus grands : Paolo Roversi,
Peter Lindbergh ou Steven Meisel pour ne citer que les plus célèbres. Il y a
cinq ans, Vincent Simonet ressent un irrépressible désir de chanter qui
s'exprime enfin. Car, depuis l'enfance, il refoule ce don qui lui a été donné. Il
ne chante que dans l'intimité de sa chambre d'enfant.

A l'âge de 30 ans, son talent le rattrape malgré lui.

Dans le monde de la mode où il arrive presque par hasard au
détour d'un stage d'été alors qu'il vient d'avoir son bac, Vincent Simonet est
ce qu'on appelle un enfant précoce. A l'âge de 19 ans, il se retrouve à
produire les séances photo de Peter Lindbergh, Ellen von Unwerth, Paolo Roversi
et bien d'autres. C'est dans l'intimité d'une séance photo avec Paolo Roversi
que la voix enfouie de Vincent surgit malgré lui. 

La première fois qu'il chante en public, c'est pour venir en
aide aux "enfants bulles". Il y a cinq ans, il crée le Récital Ensemble(s) pour
les Enfants Malades au profit des enfants du service immuno-pédiatrique de
l'Hôpital Necker de Paris.

Le 31 mai, Vincent Simonet sera sur la scène de l'Opéra
Bastille
. Avec la compagnie Sous les pas d'Orphée , il est l'un des
solistes à nous faire revivre la terrible histoire du Requiem de Terezin.
Ou comment des musiciens juifs, détenus dans un camp de travail en
Tchécoslovaquie pendant la seconde guerre mondiale, décidèrent de monter le Requiem de Verdi.

Vous êtes à nouveau en ligne